Du mardi 20 au vendredi 23 août 2019 s’est tenue au centre Saint Ambroise de Djougou, la formation des parties prenantes du projet de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de mendicité (ESM) de la commune de Djougou sur la méthodologie de la « Boîte à Mémoire ».

Cette formation a réuni les psychologues et Assistants sociaux du projet (de Djougou et Kandi), les maîtres coraniques, les parents/tuteurs, les patrons d’atelier , le collectif des artisans, le centre de Promotion Sociale, la Mairie, la police à travers l’Office Centrale de Protection des Mineurs (OCPM), les enseignants de l’école formelle et du Programmes des Cours Accélérés (PCA) de Djougou.

La méthodologie de la « Boîte à Mémoire » est partie intégrante du document de politique de protection de l’enfant et de l’adulte vulnérable de Caritas Bénin. Elle permet à toute personne notamment à l’enfant de faire le deuil de son traumatisme et d’aborder la résilience. Il était donc nécessaire d’intégrer cette méthodologie au projet de réinsertion des enfants en situation de mendicité. Et, pour que les parties prenantes puissent bien accompagner les enfants dans ce processus de travail de mémoire, il faille les former à la méthodologie. C’est donc dans ce cadre que Caritas Bénin a initié cette formation au profit des parties prenantes du projet de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de mendicité dans les diocèses de Kandi et Djougou (Départements de l’Alibori et de la Donga). Ce projet est mis en œuvre par Caritas Bénin depuis août 2017 avec l’appui financier de Kindermissionswerk et offre une prise en charge holistique à 103 enfants en situation de mendicité dont 53 à Djougou et 50 à Kandi. Huit (08) par ces enfants sont admis au Certificat d’Etude Primaire (CEP) session 2019 sur les quinze (15) candidats présentés soit un taux de réussite de 53,3%.