Les 12 et 13 novembre 2019 les acteurs du réseau Caritas Bénin ont tenu leur Assemblée Générale au Centre National de pèlerinage Notre Dame d’Arigbo de Dassa-Zoumè. Le thème principal de cette 32ème rencontre statutaire est: « Les femmes et les jeunes au cœur de l’action pastorale de Caritas Bénin ».

Les activités de cette Assemblée Générale ont commencé par une messe matinale présidée par Monseigneur François GNONHOSSOU, Evêque du diocèse de Dassa et concélébrée par Monseigneur Aristide GONSALLO et une vingtaine de prêtres Directeurs de Caritas et aumôniers de la Jeunesse. S’appuyant sur l’Evangile du jour, Monseigneur François GNONHOSSOU a insisté sur le fait que « nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir ». Il a par la suite précisé que la vraie charité est discrète et sait donner sans rien attendre en retour.

La cérémonie d’ouverture de ces assises a été marquée par deux allocutions. Après avoir souhaité la bienvenue à tous les délégués venus des dix Caritas diocésaines, l’Evêque de Dassa-Zoumè a exhorté les délégués « à passer en faisant le bien et faire le bien en passant » comme le fit Saint Josaphat, Evêque Martyr que l’Eglise commémore ce 12 novembre. Monseigneur Aristide GONSALLO, Evêque Président de Caritas Bénin, en ouvrant officiellement les travaux de la 32ème Assemblée Générale a déclaré que, sans discrimination aucune les femmes et les jeunes ont aujourd’hui besoin d’être associés aux prises de décision et de contribuer activement à la vie de l’Eglise. Il a souhaité qu’une attention particulière soit portée sur ces cibles dans les actions de Caritas Bénin pour les prochaines années.

Les travaux de l’Assemblée Générale se sont déroulés autour des points suivants : une communication portant sur le thème de la rencontre, des travaux en groupes, la présentation et la validation de différents documents dont les rapports d’activités, le système d’alerte professionnel et le nouveau plan stratégique et enfin la visite à la prison civile de Savalou.

Faire plus confiance aux jeunes et aux femmes

Le thèmede la rencontre a été développé par le couple Christine et André N’TCHA. Le bilan et le tour d’horizon qu’ils ont faits ont permis de comprendre que depuis plusieurs années les interventions de Caritas Bénin sont centrées sur les femmes, les jeunes et les enfants. Cependant les communicateurs ont précisé que la place des femmes et des jeunes reste entière dans l’Eglise pour l’édification d’un monde juste où règnent l’Amour et la Solidarité. Le réseau Caritas Bénin est invité à leur faire confiance et à les associer depuis le niveau national jusqu’aux niveaux paroissiale et villageois en passant par le niveau diocésain.

Le plan stratégique 2020-2023 de Caritas Bénin adopté au cours de ces deux jours de travaux s’articule autour des quatre orientations que sont :

  • Renforcement de l’identité ecclésiale de Caritas en tant que service essentiel d’Église aux plus vulnérables;

  • Réduction de l’impact des crises humanitaires par la prévention, la préparation et la réponse aux catastrophes;

  • Promotion du Développement Humain Intégral pour la réduction des inégalités sociales sous toutes ses formes et le soin de la création au Bénin;

  • Construction d'une Caritas Bénin plus performant sur les plans institutionnel, organisationnel et de mobilisation de ressources.

Ce document a été présenté par le Père Philippe SANHOUEKOUA , directeur national de Caritas Bénin et a été validé par tous les délégués. Il sera décliné en plans opérationnels par la direction nationale et chaque Caritas diocésaine.

L’allocution de clôture a été prononcée par Monseigneur Aristide GONSALLO qui est revenu sur les grands défis qui attendent tout le réseau pour les mois à venir. Il s’agit de :

  • La constitution d’un fonds d'urgence pour le réseau Caritas Bénin ;

  • La collaboration avec les Curés de paroisse pour la réussite de l’organisation des Semaines Nationales de Charité et des Campagnes de Carême ;

  • La pérennisation des acquis des projets mis en œuvre dans les communautés ;

  • Une synergie d’action avec toutes les commissions chargées de la pastorale sociale de l'Eglise Catholique au Bénin.

Notons que la fin des travaux a été marquée par trois événements forts. Un ressourcement spirituel à la grotte aux pieds de Marie Notre Dame d’Arigbo, une visite à la prison civile de Savalou pour un acte de miséricorde corporelle à l’endroit de nos frères et sœurs détenus et enfin une messe solennelle, présidée par Monseigneur Aristide GONSALLO en la Cathédrale Notre Dame de Fourvière de Dassa à 18 heures.