Du mardi 07 au mercredi 08 janvier 2020, au centre saint Ambroise de Djougou,  Caritas Bénin à travers le projet de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de mendicité a formé une trentaine d’acteurs sur les droits et devoirs des enfants et sur la loi contre la mendicité des enfants au Bénin à Djougou.


Cette formation de deux jours, a été  assurée par le Juge des mineurs du Tribunal de Première Instance de Djougou. Étaient présents les acteurs clés du projet que sont les maîtres coraniques qui gardent pour la plupart des enfants, les parents tuteurs des enfants, les patrons d’atelier qui ont à charge la formation de certains enfants en apprentissage, la League islamique de la Donga, et d’autres acteurs tels que le Centre de Promotion Sociale, la mairie, le représentant de l’imam central, le représentant de Amnesty International à Djougou, le tribunal et la Direction Départementale des affaires sociales et de la microfinance.
La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été marquée par les allocutions prononcées respectivement par le directeur de la Caritas diocésaine de Djougou, le représentant du directeur Départemental des affaires sociales et de la microfinance et le secrétaire Général de la mairie de Djougou.
L’engouement suscité par les communications auprès des participants dénote de la pertinence du sujet et surtout de la méconnaissance de l’existence de ces textes de lois par les acteurs, notamment les Alphas qui sont les vrais pourvoyeurs des enfants en situation de mendicité dans la commune. Les préoccupations qui ont été évoquées par les participants étaient relatives aux questions sensibles telles que le mariage précoce des filles, l’établissement de l’acte de naissance dès la naissance de l’enfant, l’exploitation économique des enfants, etc…