Capitalisation des résultats et pérennisation des bonnes pratiques du projet Micro Assurance Santé (MAS) sont les deux préoccupations qui étaient au cœur des travaux de l’atelier de revue après action qui s’est tenu au centre pastoral Monseigneur Nicolas OKIOH de Natitingou, les 29 et 30 Janvier 2020.

Ont pris part à cette rencontre, les participants constitués du représentant du Directeur départemental de la santé de l’Atacora, des trois médecins coordonnateurs des zones sanitaires impliquées, des médecins chefs des communes concernées, des chefs postes des centres conventionnés, des représentants des maires des communes concernées, des représentants de la direction nationale de Caritas Bénin, et des représentants des bénéficiaires.

Selon les témoignages de plusieurs bénéficiaires, ce projet a contribué à améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles. En effet, l’accès à moindres coûts aux soins de santé a eu des répercussions positives sur leurs activités économiques, l’éducation de leurs enfants et l’harmonie au sein des ménages. Plusieurs centaines de vies ont été sauvées et un nombre important de ménages ont été soutenus à l’occasion de la perte d’un membre et d’ événements heureux et douloureux.  

Les agents de santé quant à eux ont fait observer l’augmentation de taux de fréquentation de leur centre de santé car les bénéficiaires n’ayant plus peur de faire face aux dépenses exorbitantes liées aux soins, n’hésitaient plus à s’y rendre.
C’est dire que le projet MAS est un projet de développement communautaire qui a effectivement facilité aux communautés vulnérables de l’Atacora (diocèse de Natitingou), l’accès aux soins de santé primaires.

Après neuf ans de mise en œuvre, ce projet qui est mis en œuvre par la Caritas Diocésaine de Développement de Natitingou avec l’appui technique et financier du CRS et en partenariat avec la Compagnie d’Assurance NSIA et plusieurs Centres de Santé, arrive à son terme. Comment sauver les acquis ? Que deviendront les bénéficiaires ? C’est pour répondre à ces préoccupations que les participants se sont investis au cours de cet atelier et ont produit le document de capitalisation des résultats, des leçons apprises et élaboré un plan de pérennisation.
Malgré l’atteinte des objectifs dudit atelier, l’on ne peut ignorer le cri de cœur silencieux mais assourdissant dans les regards .