Le lundi 30 mars 2020 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville de Kandi, les enfants en situation de mendicité accompagnés par Caritas Bénin ont fait un plaidoyer auprès des élus communaux de Kandi en leur première session ordinaire de l’année 2020. L’objectif de ce plaidoyer est de susciter l’engagement des autorités communales et des services déconcentrés de l’Etat à prendre en charge certains volets du  projet de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de mendicité à Kandi et à Djougou, dont la fin est prévue pour juillet 2020.
Voici le discours que deux représentants des bénéficiaires du projet ont adressés aux élus communaux.


«  Excellence monsieur le maire de la commune de Kandi.
Mesdames et messieurs les élus locaux de la commune de Kandi.
C’est un véritable plaisir et un honneur pour nous, ABDOULAYE Bachirou et MAMA Abass, de nous retrouver devant vous ce matin pour vous adresser la parole au nom de nos camarades.
Nous vous remercions sincèrement pour tout ce que vous faites en notre faveur pour assurer notre éducation au quotidien et nous vous demandons de remercier en notre nom, Caritas Bénin et nos amis de Kindermissionswerk qui travaillent à nous sortir de la mendicité.
Notre joie serait plus grande, si plusieurs autres enfants comme nous bénéficient de cette chance d’aller à l’école et d’apprendre un métier pour devenir des citoyens capables de se prendre en charge et de contribuer au développement de notre pays.
C’est pourquoi, nous exhortons Caritas Bénin et Kindermissionswerk à poursuivre leur œuvre.  Nous vous invitons chers élus d’accompagner ces partenaires en inscrivant dans le Plan de Développement Communal (PDC) et le plan de travail annuel (PTA) des activités d’appui au projet de Caritas Bénin et y affecter des ressources financières conséquentes. En effet, par Kindermissionswerk, ce sont les enfants allemands qui mobilisent les ressources pour nous aider. Ces derniers demandent maintenant une contribution substantielle de la part de nos parents et des autorités de notre pays pour continuer le projet. Chers parents nous sommes donc à genoux et vous supplions de nous venir en aide.
Nous voulons désormais aller à l’école, apprendre un métier d’avenir tout en apprenant le coran. Nous voulons jouir de nos droits et sortir de la mendicité.
Vive le partenariat Caritas Bénin, Kindermissionswerk et mairie de Kandi. Vive la solidarité. Je vous remercie.  »


Le projet de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de mendicité est à sa phase pilote et est mis en œuvre à Kandi et à Djougou depuis août 2017 par Caritas Bénin  avec l’appui financier de Kindermissionswerk.