rolup3Depuis août 2017, avec l’appui du partenaire allemand Kinder Missionswerk, Caritas Bénin œuvre pour arracher à la  mendicité, des enfants dits « talibés » dans les diocèses de Kandi et de Djougou. Les résultats de cette intervention de Caritas Bénin ont été présentés au public et à la presse en présence des parties prenantes, des représentants des autorités locales des communes impliquées, de Véronique Tognifodé Mewanou, Ministre de Affaires Sociales et de la Microfinance et de Son Excellence Monseigneur Aristide Gonsallo, Evêque Président de Caritas Bénin. C’était le mardi 28 juillet 2020 au chant d’oiseau de Cotonou.

Selon M. Fidèle Koukponou, coordonnateur du projet, cent trois (103) enfants dont cinquante (50) à Kandi et cinquante-trois (53) à Djougou sont sortis de la mendicité.  Parmi eux, trente et un (31) de 15 à 17 ans ont été inscrits au programme de cours accélérés et à l’apprentissage d’un métier qu’ils ont eux-mêmes choisi. Les moins jeunes de 10 à 14 ans, au nombre de trente-trois (33)  ont été inscrits uniquement au programme de cours accélérés. Quant aux trente-neuf (39) plus jeunes, ceux de moins de neuf (9) ans, ils ont commencé l’école formelle.

M. Koukponou précise que fidèle à sa mission en vue du développement humain intégral, Caritas Bénin a mis les bouchées doubles pour renforcer le capital spirituel de ces enfants. En effet, en collaboration avec des maîtres coraniques et autres leaders religieux musulmans, ils ont suivi avec assiduité leurs cours coraniques.  Ceci a été une démonstration pratique d’un fructueux dialogue interreligieux.  A juste titre, le Père Philippe Sanhouékoua affirme : « nous pouvons dire que ce programme est un don de Dieu, une inspiration divine parce que nous avons vu non seulement les résultats mais nous avons compris que quand il y a un intérêt commun, nous pouvons nous mettre ensemble pour le bien. Que nous soyons chrétiens, que nous soyons musulmans ou autre, la mendicité des enfants est un phénomène que nous devons travailler à éradiquer »

Cette phase du projet arrivant à son terme, il y a lieu de réfléchir à la pérennisation des acquis. « Ne nous abandonnez pas ! Nous voulons continuer à aller à l’école ». C’est le cri de cœur d’une bénéficiaire à l’adresse de Caritas Bénin et son partenaire KindermissionWerk, partenaires, des autorités communales et de l’État central.

IMG 9206 IMG 9264

 Au présidium, de la gauche vers la droite:
- Père Philippe SANHOUEKOUA, Directeur National de Caritas Bénin;
- Monseigneur Aristide GONSALLO, Président de Caritas Bénin;
-Mme Véronique TOGNIFODE MEWANOU, Ministre des  Affaires
Sociales et de la Microfinance.

En premier plan, quelques enfants bénéficiaires du projet
 rolup1  rolup2