Secours d’Urgence

Une mission CADRI, (Capacity for Disaster Reduction Initiative), composée d'experts des agences de l'ONU séjourne au Bénin depuis le 7 septembre 2015. L'objectif est d'évaluer les capacités du Bénin dans le domaine de la réduction des risques de catastrophes.

Cette équipe inter-agences, conduite par Madame Sophie BARANES, Chef de Délégation, du PNUD régional, est composée de Gilles CHEVALIER (UNICEF régional), de Franklin GREGORY (OCHA Régional) de Sébastio NKUNKU (OMS régionale) de Louise A. Y. TINE (FAO régionale) et de Marie-Therèse N’DIAGE (PAM régionale).

Après une séance d'information à l'UNICEF, l'équipe CADRI a été appuyée par une quarantaine de techniciens béninois des ministères, directions techniques, Institutions Internationales et d’ONGs nationales dont Caritas Bénin.

Répartis en 10 groupes, experts et techniciens béninois, ont effectué des investigations dans les structures d’Etat, tant au niveau central qu’ au niveau communale afin d'apprécier les capacités de notre pays en matière de réduction des risques de catastrophes. Ainsi du 9 au 13 septembre, 21 communes à hauts risques d'inondation et 10 autres à risques modérés ont été évaluées.

Les données collectées lors de ces descentes de terrain ont été synthétisées et traitées pour produire les résultats préliminaires de cette évaluation. Ces résultats ont ils été présentés hier mercredi 16 septembre à un atelier national de partage au Palais des Congès de Cotonou. Au cours de cette rencontre d'échanges, plusieurs participants sont intervenus pour de riches contributions.

L'équipe CADRI, prendra en compte tous ces apports pour préparer la mission d'évaluation qui fera l'objet d'une validation avant la conception du plan national de renforcement de Capacité dans le domaine de la Réduction des Risques de Catastrophes.

Pour le représentant de la représentante résidente du Système des Nations Unies au Bénin, Dr Tiémoko Yo, l’objectif du programme CADRI est de soutenir les projets de développement à tous les niveaux et de travailler en collaboration avec les mécanismes existants afin d’assurer un meilleur alignement de l’aide dans le cadre du renforcement des capacités en matière de réduction des risques de catastrophes.

La mission CADRI au Bénin dont la première phase prendra fin le 18 septembre 2015 est une initiative de l’Agence nationale de protection Civile (ANPC) à travers son Directeur Général, César AGBOSSAGA, Contrôleur Général de Police.


Dans l’après-midi du mardi 15 septembre 2015, le diocèse de Djougou a connu une forte pluie accompagnée d’un vent très violent. Aucune perte en vie humaine n’est signalée pour le moment, mais d’énormes dégâts matériels aussi bien en pleine ville de Djougou que dans les villages sont à déplorer.

Voici quelques images envoyées par la Caritas de Djougou

distrib_nord

Dans son vaste programme d’aide aux victimes des inondations de 2010, Caritas Bénin a initié plusieurs actions à l’endroit de toutes les couches socioprofessionnelles. Au nombre de ceux, les paysans dont les cultures et les champs ont été détruits par les eaux. C’est le cas à Karimama et Malanville où des semences de riz, d’oignons et de piments sont mises à la disposition des producteurs.

Du 26 au 27 Août 2015 au  Centre Henri Vignondé  de Lokossa,  puis du 2 au 3 Septembre au Centre Guy Riobé de Parakou, vingt-six  (26) agents du réseau Caritas Bénin ont bénéficié d’une formation sur la gestion des  urgences et catastrophes majeures. L’objectif est d’accompagner dans une approche de compétence, de contenu, de processus technologiques et opérationnels, le renforcement des capacités des acteurs du réseau national, à travers une actualisation de leur connaissance et compétence dans la préparation aux urgences, à l’évaluation des situations d’urgence, aux diverses actions prioritaires pendant et après la catastrophe.

La cour de l'école primaire publique de HOUIN-TOKPA a servi de cadre le Mercredi 20 Juillet 2011 à la réponse de Caritas à l'appel des premiers sinistrés de la commune de Lokossa. C'était à travers une cérémonie de distribution de vivres aux sinistrés des inondations. Une cérémonie qui prouve que Caritas Bénin se tient déjà en alerte en ce qui concerne les inondations de 2011

Douze agents du réseau Caritas Bénin sont en formation à Lokossa, au Centre Henri Vignondé de depuis ce matin 26 Août 2015. L’objectif de cette formation est d’accompagner dans une approche de compétence, de contenu, de processus technologiques et opérationnels, le renforcement des capacités des acteurs du réseau national, à travers une actualisation de leur connaissance et compétence dans la préparation aux urgences, à l’évaluation des situations d’urgence, aux diverses actions prioritaires à mener au cœur de la crise.

Cette formation est une réponse de la Direction Nationale de Caritas suite aux informations provenant du Système d'Alerte Précoce du Béninin (SAP-BENIN) relayées par l'Agence Nationale de Protection Civile (ANPC), qui font état d'une situation d'alerte Orange sur le fleuve Niger à Malanville depuis le 8 Août. Cette alerte a viré au rouge depuis le 12 Août. Il urge de s'apprêter.

Au cours cet atelier, les participants de la Direction Nationale et des diocèses de Porto-Novo, Cotonou, Abomey et Lokossa seront initiés à la coordination, au mécanisme d'appui avec les autres acteurs humanitaires et les plateformes locales départementales et nationale, à l’établissement des stocks de contingence etc ...

Seront aussi abordées, les notions relatives aux actions à mener au coeur de la crise, le repect de normes minimales comme la norme sphère etc.
Facilitée par le M. Mama BADIROU,consultant spécialiste des crises et catastrophes; cette formation prend fin le jeudi 27 août. Elle sera reprise la semaine prochaine pour les diocèses du centre et du nord du Bénin.

DSCF3034

A peine les premières pluies tombées que certaines localités du Bénin sonnent déjà l’alerte et crient à l’inondation. C’est le cas de quelques villages de Lokossa dans le département du Mono où les populations ont du abandonner leurs habitations pour trouver refuge dans des lieux publics tels que les écoles. Et dire que nous ne sommes qu’en Juillet.

Dans sa publication via son site internet (www.lautrefraternité.org) le 7 aout 2012, le journal « L’Autre Fraternité » a publié un article intitulé « Gestion des inondations au Bénin en 2010 : A QUAND LE BILAN DE CARITAS BENIN ? » dans lequel l’auteur Prince BOKO, accuse implicitement Caritas Bénin d’avoir reçu des fonds du Gouvernement pour soulager les populations touchées par l’inondation en 2010 sans présenter jusqu’à ce jour le bilan de sa gestion, bénéficiant au passage du silence complice du Gouvernement. Puisque l’auteur prétend écrire au nom des concitoyens, nous estimons qu’il est de notre devoir d’éclairer l’opinion publique nationale et internationale en rétablissant la vérité des faits. Merci au journal et à l’auteur dudit article de nous en offrir l’opportunité.