La chargée de programme de Caritas Allemande, Mme Vera JESCHKE, a effectué au Bénin, du 7 au 14 octobre, une mission d’appui technique aux acteurs de mise en œuvre du projet « Orphelin et Enfants Vulnérables » (OEV) selon la méthodologie de la Boîte à Mémoire (BM).

Au cours de son séjour, elle a :

  • Discuté des orientations du partenariat entre la Caritas- Bénin et la Caritas Allemagne ;
  • Echangé avec les Directions Diocésaines impliquées dans la mise en œuvre du Projet OEV-BM ;
  • Visité les Maisons de l’enfance mises en place dans le cadre du projet OEV-BM ;
  • Rencontré quelques parties prenantes et structures partenaires ;
  • Effectué une séance de travail avec l’équipe de coordination du Projet sur les orientations stratégiques pour la finalisation du document de Projet Phase II ;
  • Evalué le niveau de mise en œuvre des activités préparatoires au démarrage de la Phase II ;
  • Et Analysé les opportunités de succès de la seconde Phase.

Elle est repartie très satisfaite des résultats observés dans les diocèses impliqués dans la mise en œuvre de ce projet.

BM12Quatre vingt dix (90) Orphelins et enfants Vulnérables (Oev) des diocèses de Dassa, Porto-Novo et Kandi ont fait leur première expérience de camp de la « Boîte à mémoire ».

Organisés du 11 au 15 avril 2014 Centre d’Accueil des Sœurs Oblates Catéchistes Petites Servantes des Pauvres à Dassa-Zoumé, puis du 15 au 19 avril 2014 au Centre pastoral Saint Charles Lwanga de Ouando à Porto-Novo, ces deux premiers camps ont été modérés par la Chargée de Projet, Mme SEGLA HOUEZE Georgine.

Simultanément avec le camp de Porto-Novo, un troisième camp a été modéré du 15 au 19 avril au Centre au centre d’accueil et de formation Thomas MOULERO de Kandi-Fô du Diocèse de Kandi par une personne ressource, KOUKPONOU Fidèle précédemment formée à la méthodologie de la Boîte à mémoire.

Du 28 au 30 janvier 2014 au centre CODIAM de Cotonou, Espérancia SIAGBO, Chargée de Projet et Fidèle KOUKPONOU, Référent Diro, ont animé un atelier de restitution de la formation dont ils ont bénéficié à Sinomlando en Afrique du Sud, sur la Méthodologie de la Boîte à Mémoire.

Cet atelier a réuni les psychologues et éducateurs des Maisons de l’Enfance de Djrègbé, Dassa et Kandi ; les chefs des Centres de Promotion Sociale de Sèmè Kpodji, Bohicon, Porto-Novo, Dassa , Kandi.

Les Relais Communaux Communautaires (Rcc) dits des « médiateurs de mémoire » et les acteurs des Maisons de l’Enfance ont été formés dans la dernière quinzaine du mois de mars sur l’introduction de la Méthodologie de la Boîte à Mémoire dans l’accompagnement psychoaffectif des Orphelins et Enfants Vulnérables (Oev) bénéficiaires de Caritas Bénin.

L’objectif de ces formations était de doter les participants de connaissances et d’outils nécessaires dans la mise en œuvre de la dite méthodologie. Au cours de ces ateliers de Dassa (du 18 au 20 mars), de Kandi (du 21 au 23 mars) et de Porto-Novo (du 27 au 29 mars 2014), les exposés, enseignements et travaux pratiques ont permis aux Rcc de :

appui_scol285 orphelins et enfants vulnérables des départements de l’Atlantique, du Zou, de l’Ouémé, du Plateau, du Mono et du Couffo ont bénéficié du payement d’une tranche de leur formation professionnelle grâce au financement Fonds Mondial du« Projet d’accélération de l’accès aux services de prévention par le VIH, de soins et traitement et de soutien à base communautaire ».