La psychose crée par la maladie a déjà entraîne un manque à gagner de plusieurs millions de francs CFA à l'économie sénégalaise. En effet, du fait de la fermeture des frontières avec les pays voisins et la suppression des vols par la plupart des compagnies aériennes, certains produits sont de plus en plus rares ce qui entraîne une hausse de leur prix de vente et par conséquent une baisse du pouvoir d'achat.

Au Libéra, la montée en flèche des prix des denrées alimentaires (+180%) et les conséquence des pénuries de main-d’œuvre, menacent sérieusement la sécurité alimentaire. Cependant ce n'est pas seulement l'économie qui est menacée. C'est tout le pays qui risque de disparaître. C'est ce que M. Brownie Samoukaile, ministre libérien de la Défense, a affirmé le 10 Septembre devant le Conseil de sécurité de l'Onu. Avec preuve a l'appui, il a démontré que « l'existence du Liberia est gravement menacée ».
ça n'arrive pas qu'aux autres, alors tous ensemble, mobilisons-nous pour un Bénin sans Ebola (#BeninSansEbola)