Pca1

Depuis Octobre 2012, la Caritas diocésaine d’Abomey est impliqué dans la mise en œuvre du Programme de Cours Accélérés (Pca) initié dans la commune de Bohicon à l’attention des enfants non scolarisés et déscolarisés. L’objectif de ce programme est d’offrir aux enfants de 10 à 17 ans, les compétences fondamentales dans les différents champs de formation ainsi que les compétences de vie courante.

Le Bénin a fait des progrès appréciables dans le domaine de l’accès des enfants à l’éducation de base avec neuf enfants scolarisables sur dix fréquentant l’école primaire. Ces progrès cachent cependant des insuffisances qui compromettent l’atteinte de l’objectif de l’éducation pour tous.

A l’ouverture de l’atelier de validation du document d’accompagnement pédagogique de l’animateur du Programme des Cours Accélérés (Pca), la représente de l’Unicef au Bénin, Anne Vincent est revenue sur les défis qui restent à relever dans le secteur. «Soixante quatre pour cent (64%) des effectifs du CI survivent jusqu’au CM2, la qualité des enseignements et apprentissages demeure également un défi avec seulement 22% des élèves du CM2 qui ont un niveau acceptable de maitrise du français ; les abandons sont élevés avec 13% des effectifs du CI qui quittent l’école avant la fin du cycle primaire», a souligné Anne Vincent.

De même, 700.000 adolescents sont exclus de l’école. En effet, une étude réalisée en 2008 à estimé à 700.000, le nombre d’adolescents exclus de l’école. Le Programme des cours accélères (Pca) est un programme qui offre une alternative et une deuxième chance à ces adolescents. Comme l’a rappelé la représentante de l’Unicef, ce programme vise à faire acquérir aux adolescents déscolarisés et non scolarisés de 10 à 17 ans, les compétences fondamentales dans les différents champs de formation ainsi que les compétences de vie courante. Il offre également aux adolescents qui en ont le désir et les capacités, la chance de poursuivre leurs études dans le secondaire formel après l’obtention du certificat d’études primaires au bout de trois années. Pour permettre aux animateurs dudit programme d’accomplir efficacement leur mission, ils ont été dotés d’outils pédagogiques appropriés et adaptés aux besoins de cette catégorie d’enfants.

Dans un accord tripartite, l’Unicef, le Ministère de l’Enseignement Maternel et Primaire (Memp) et la Marie de Bohicon, le PCA s’exécute depuis Octobre 2012 dans la commune de Bohicon. La Mairie a informé les chefs quartiers qui ont inscrits les enfants en situations difficiles de leurs localités de la tranche d’âge requis. Les Centres de Promotion Sociale aussi y réfèrent des apprenants. La Caritas diocésaine d’Abomey adhère à ce projet et met à la disposition de la Mairie de Bohicon des locaux abritant le plus grand des deux sites du programme dans la commune.

Le programme prévoit trois niveaux de cours. Pour le lancement cette année, c’est seulement les deux premiers niveaux qui sont ouverts. Le premier niveau constitué de 69 apprenants dont 59 des centres de formation féminine de la Caritas (le centre féminin et le centre Père Ibarreta de Bohicon) soit 85,5% est éclaté en deux groupes pédagogiques A et B. Ces groupes sont animés respectivement par Madame Marie Weke Dedo et Monsieur Wilfried Hegbe. 48 apprenants sont inscrits au niveau 2 dont 36 des centres Caritas soit 75% de l’effectif. Ce groupe pédagogique est animé par Monsieur Luc G.M. Hessou, Directeur du PCA.

Pca2 Pca3

Ces cours se déroulent les lundis, mardis, jeudis et vendredis matin. Les autres moments de la semaine sont destinés aux filles des centres féminins de la Caritas pour l’apprentissage du métier de leur choix entre la Couture, la Coiffure, la Chaudronnerie et le Tissage. La période d’apprentissage de ces formations professionnelles est de 3 à 4 ans.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS