traite_unicefDans les efforts de recherche de financement des activités de protection de l’enfant, un partenariat a été signé entre la Caritas diocésaine d’Abomey et l’Unicef-Bénin en octobre 2010. Ce partenariat avait pour objet le cofinancement du projet d’appui à la lutte contre la traite, les autres formes d’exploitation et de violences sur les filles dans les communes d’Abomey et Bohicon. D’un cours global de 76 199 000 FCFA, ce projet a été mis en œuvre d’Octobre 2010 à septembre 2012.

Le but de cet article est de présenter brièvement le projet, les activités réalisées, les résultats obtenus et les perspectives.

1– Brève Présentation du projet

Le projet d’appui à la lutte contre la traite, les autres formes d’exploitation et de violences sur les filles fut structuré autour de deux axes principaux que sont :

  • La prise en charge directe de 100 jeunes filles de 14 à 17 ans victimes de traite, d’abus et de violences. Ces filles apprennent le métier de leur choix entre la couture, la coiffure, le tissage et la chaudronnerie.
  • La prévention à travers (1°) la formation de 200 enfants pairs éducateurs sur les droits de l’enfant et la loi contre la traite au Bénin ; (2°) l’amélioration des connaissances sur les droits de l’enfant et la loi contre la traite au Bénin sur de 19.000 personnes (enfants et adultes).

 2 – Activités réalisées

2-1 Activités de prise en charge

Après le lancement officiel du projet qui eu lieu le Jeudi 13 Janvier 2011 au siège de la Caritas diocésaine d’Abomey, Maison Ex-Morvan, route d’Abomey, les activités qui ont été exécutées se présentent comme suit:

L’équipement des centres d’accueil des victimes.

La prise en charge des jeunes filles victimes dans les centres

 2-1-1 Equipement des centres d’accueil

Trois centres ont été équipés en matériels de couchage et de travail. Une partie de cet équipement a été commandée et mise à la disposition de la Caritas par l’Unicef. Les centres concernés sont : le centre féminin de Bohicon, le centre Père Benito Ibarreta de Bohicon et le foyer Sainte Monique d’Abomey.

traite9 traite10

Machines à coudres pour la
formations des jeunes filles

Matelas pour l'hébergement
des bénéficiaires du projet

 2-1-2 Prise en charge des jeunes filles

Cette prise en charge des filles dans ces centres concerne :

L’accueil, l’hébergement et l’orientation professionnelle des filles

La restauration des filles

La Formation / l’apprentissage

 2-1-2-1 L’accueil

A la date du 30 Septembre 2012 les effectifs des filles accueillies se présentent suivant le tableau ci-dessous.

Centres 

Activités 

Effectif total actuel 

Foyer Ste Monique d’Abomey 

Couture 

 

34  

Coiffure 

Elèves 

Centre Ibarreta de Bohicon 

Coiffure 

 

32

Chaudronnerie

Elèves

Centre féminin de Bohicon

Couture

 

94

Tissage

Elève

TOTAL


160

2-1-2-2 Formation / Apprentissage

Après 3 ou 4 ans de formation, les apprenantes, ont subi des examens. Ces examens ont été supervisés par la Confédération Nationale des Artisans du Bénin (Cnab). En 2012, trente trois (33) filles ont passé avec succès les différentes épreuves et ont reçu leur diplôme de fin de formation.

Les jeunes filles suivent des cours de danses traditionnelles. Elles arrivent ainsi à extérioriser leurs talents au cours des soirées recréatrices qui sont organisées tous les mois  et à la veille des départs en congés et en vacances.

 Chaque année, courant le mois de mars, toutes les filles se rencontrent pour une « journée de l’amitié ». C’est l’occasion d’échanges entre apprenant. En 2011, c’était à Zangnanado. En 2012 à Dassa-Zoumè.  

 Par ailleurs, une sortie touristique  sur la ville historique de Ouidah a été organisée lors des vacances 2012.

traite2

 2-2 Les activités de prévention

 Deux cents (200) enfants pairs éducateurs, des forces de l’ordre, les conducteurs de taxis et des relais communautaires ont été formés sur les droits de l’enfant et sur la loi contre la traite au Bénin

 Les connaissances de 19.000 personnes sur les droits de l’enfant et la loi contre la traite ont été améliorées

Ce volet est mené à travers les activités suivantes : 

 Ont été organisées :

  • Des émissions sur les ondes des radios et télévisions communautaires
    Deux téléfilms, 04 spots, 04 émissions interactives, 04 tables rondes ont été réalisées et diffusés
  • Quatre (4) rencontres ( de dialogue / informations dites « Atchakpodji 
  • Quinze (15) séances de sensibilisation conjointe des responsables religieux.
traite3 traite4
Formation des pairs éducateurs
traite5 traite6

Formation des agents des forces de l’ordre sur la loi contre le
déplacement des mineurs en République du Bénin          

traite7 traite8
Rencontres d'échanges avec les leaders religieux

 Les séances conjointes avec leaders religieux ont été organisées sur proposition du comité de pilotage. Elle a permis de sensibiliser les fidèles de toutes les confessions religieuses sur les droits des enfants et la loi contre la traite au Bénin. Elles ont contribué à instaurer un dialogue inter religieux permanent et fécond.

 3 - Les résultats obtenus

RESULTATS ATTENDUS (Prévision)

RESULTATS ATTEINTS (Réalisation)

100 filles victimes d’abus et de violence sont prises en charge

382 enfants ont été pris en charge dans les centres

 

 

 

100 filles victimes d’abus et de violence apprennent le métier de leur choix

242 apprenantes ont bénéficié de l’apprentissage du métier de leur choix

 

80 filles ont subi avec succès leurs examens de fin de formation professionnelle et ont obtenu leurs diplômes de fin de formation. Sur les 80 filles il y a 8 filles handicapées.

 

100% des filles prises en charge ont des connaissances améliorées sur les compétences de vie courante y compris le VIH/SIDA

100% des apprenantes des centres de formation ont également des enseignements sur les compétences de vie courante y compris le VIH/SIDA

 

200 enfants pairs éducateurs sont formés

247 enfants pairs éducateurs ont acquis des connaissances améliorées en matière de protection et contribuent à la dénonciation des abus sur les enfants

 

 

 

 

 

 

5000 enfants ont des connaissances accrues sur les droits de l’enfant, la loi contre la traite au Bénin et les compétences de vie courantes

20 agents des forces de l’ordre, des élus locaux, des conducteurs de taxis des communes de Bohicon et d’Abomey ont une connaissance accrue de la loi 2006-04 portant conditions de déplacement des mineurs et répression de la traite d’enfants en République du Bénin et ses décrets d’application.

 

120 relais communautaires d’Abomey et de Bohicon ont été formés sur les droits de l’enfant et la loi contre la traite et ses décrets d’application.

 

Plus de 6000 enfants ont eu des connaissances accrues sur les droits de l’enfant, la loi contre la traite au Bénin et les compétences de vie courantes dans les écoles et collèges lors des journées culturelles et lors des rassemblements de jeunes dans les communautés religieuses

 

 

 

 

 

19000 sont impactées et ont des connaissances accrues sur les droits de l’enfant, la loi contre la traite au Bénin

Des échanges approfondis sont faits avec les communautés sur la traite des enfants à travers l’émission ‘’Atchqkpodji’.

 

Un dialogue inter-religieux est fonctionnel entre les différentes confessions religieuses sur la protection des enfants (catholique, islam, religions endogènes, etc.…) et a permis de sensibiliser les fidèles lors des cultes.

 

2 téléfilms, 4 spots de sensibilisation diffusés quotidiennement, 4 émissions Atchakpodji, 4 émissions interactives à la radio, 4 tables rondes à la télévision Carrefour ont permis d’impacter plus de 19.000 personnes.

 

 

Les CPS d’Abomey et de Bohicon ont renforcé leurs compétences en matière de coordination des activités de protection de l’enfant

La fonctionnalité du mécanisme de référence pour la prise en charge des enfants vulnérables a été renforcée.

 

Les capacités de gestion des cas des Centres de Promotion Sociale d’Abomey et de Bohicon et de la Direction Départementale de la Famille ont été renforcées

 

4 - Les perspectives.

 Bien que la phase 1 du projet soit arrivée à termes depuis le 30 septembre 2012, de fortes chances existent quant à la poursuite du projet. Les résultats obtenus à la fin du projet et les conclusions de l’évaluation finale ont motivé l’Unicef à accorder une prolongation de quatre mois en attendant la soumission d’une deuxième phase du projet en décembre 2012.

La nouvelle phase tiendra compte des recommandations suivantes

- La poursuite de la prise en charge des filles ;

- L’ouverture d’un internat pour les garçons ;

- L’expérimentation du modèle des familles d’accueil ;

- L’implication de la Caritas diocésaine d’Abomey dans le Programme des Cours Accélérés.


Centres

Activités

Effectif total actuel

Foyer Ste Monique d’Abomey

Couture

 

34

Coiffure

Elèves

Centre Ibarreta de Bohicon

Coiffure

 

32

Chaudronnerie

Elèves

Centre féminin de Bohicon

Couture

 

94

Tissage

Elève

TOTAL


160

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS