Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

« Qui sème dans les larmes, moissonne en chantant »

dansleslarmesLe samedi 30 juin 2012 au Centre Mgr Lucien MONSI AGBOKA de Bohicon, 31 apprenantes des centres de Bohicon, d’Abomey et de Davougon ont reçu leur diplôme de fin de formation en couture, en coiffure ou en tissage. Celles qui ont excellé en alphabétisation ont été aussi distinguées. Ce fut au cours d’une belle cérémonie qui a connu la participation des parents, amis et curieux.

Après la messe présidée par le Coordonnateur diocésain de la Caritas, Père Eustache NOBIME, entouré des Pères Camilliens Bernard, Serges et Jean Pierre, place fut faite aux diverses manifestations prévues dans ce cadre : discours, théâtres, animations folkloriques, présentation des lauréates … Le moment le plus attendu pour elles, fut la réception de leur parchemin. Sous les applaudissements de l’assistance, elles se sont vue attribuées le titre de maîtresses couturières, coiffeuses ou tisserandes.

L’éclat de la cérémonie a été rehaussé par la présence effective du commissaire AGBOSSAGA du commissariat central de Bohicon, de M Edouard HOUNSOU, chef de liaison FODEFCA – Bohicon, de M ADANOU Paul, président du Collectif National des Artisans du BENIN, section Bohicon, de M Pierre ZEHE du CFPA –Abomey.

La plupart des filles accueillies dans les centres féminins du diocèse d’Abomey ont chacune une histoire particulière. Elles sont généralement victimes de la traite transfrontalière, du système « VIDOMEGON » (enfant placée), du mariage précoce et/ou forcé ou de la séquestration dans des couvents fétiches. Certaines, abandonnées des parents, proviennent de la rue.

C’est donc des filles marquées par des traumatismes sérieux qui acceptent tout de même de vivre la réalité de la formation et l’on peut que se réjouir quand elles parviennent à la fin de l’apprentissage.

Notons c’est pour la première fois que tous les centres ont été regroupés pour la cérémonie de remise de diplôme dans l’histoire de la promotion féminine à Abomey.

Que nos vœux accompagnent ces filles afin qu’elles réussissent effectivement dans la vie et qu’elles deviennent de véritables actrices de développement de leurs localités respectives.

diplome2diplome1

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Echos des diocèses

Onze (11) Jeunes Déscolarisés Economique (JDE) et un (01) jeune prêtre diocésain venus de Bohicon, Abomey, Agbangnizoun, Za-Kpota et Zangnando ont été formés sur le « Dimensionnement des Installations...

Le jeudi 28 juin 2018, s’est déroulée au Centre Saint Ambroise de Djougou, une cérémonie d’octroi de subvention de la Caritas Développement Djougou à 13 groupements villageois des communes de Djougou,...

Conformément à son plan de travail annuel 2018, Caritas Parakou réalise actuellement, entre autres mesures d’adaptation aux changements climatiques, une rétention d’eau de surface pour les populations...

Plus de 800 personnes de Itchagba Gbadodo, dans l’arrondissement de Tatonnoukon, commune de Adja Ouèrè disposent d’une fontaine d’eau. C’est l’objectif stratégique visé par le projet de Gestion Intégr...

  « J’ai eu soif et vous m’avez donné à boire…. » MT25.35 Dans sa mission de contribuer à la satisfaction des besoins fondamentaux des populations vulnérables, Caritas Bénin s’investit depuis s...

De Firihoun dans la commune de Matéri jusqu’à Kérou dans les 2KP en passant par Tabuota dans la commune de Boukombé, l’eau jaillit désormais comme d’un rocher, claire et limpide pour le bien des popul...

More Articles

More From: Caritas Abomey Caritas Développement Djougou Caritas BDBD / Parakou Caritas Porto-Novo N'Dali Caritas Développement Natitingou Caritas Kandi Caritas Lokossa