Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

Opération "Stand up for Peace " à Djougou

 Dans le cadre de la mobilisation sociale en faveur de la paix avant, pendant et aprèsles élections de 2011, CARITAS paix_djougou2BENIN a lancé le vendredi 21 janvier 2011 à Djougou l’opération « Stand up for Peace ». Sur une distance de 5 km environ, près de 2500 jeunes ont marché pour clamer leur détermination à œuvrer en vue de la préservation de la paix. Accompagnés des cavaliers et conducteurs de taxi motos, Ils avaient à leur tête une délégation du Secrétariat National de Caritas Bénin et Mgr Paul VIEIRA, Evêque de Djougou.

Après la ville de Cotonou le 4 Décembre 2010, c’est à Djougou,  ville située au nord ouest du Bénin à près de 460 km de Cotonou, que l’opération « Stand up for Peace » a été lancée.  C’est à travers une marche de soutien pour la paix conduite par l’Evêque de Djougou et la Secrétaire Nationale de Caritas Bénin,  que plus de 2500 jeunes élèves et collégiens ont manifesté leur détermination à œuvrer pour la paix au Bénin.

Partis de « Le Barron » au quartier « Taïfa » en scandant des slogans et chansons en faveur de la paix, ces milliers de jeunes, escortés par des cavaliers se sont lancés dans une marche qui les conduira à la Place de l’Indépendance en passant par la cathédrale, la gendarmerie et le Grand Carrefour de la ville. Plusieurs messages ont été livrés pour appeler chaque enfant du Bénin, quelque soit sa région, religion et tendance politique à œuvrer pour le maintien et la préservation de la paix.

Cette paix, comme l’a affirmé le Père Christophe Balogouh, Coordonnateur de la Caritas du diocèse de Djougou, « nous l’avons trouvée chez nous, dans nos cœurs, dans nos maisons, dans nos hameaux, dans notre ville, dans nos contrés ». Mais il faudra la conserver jalousement. S’inscrivant dans la logique de l’ancien Président ivoirien, le regretté Félix Houphouët-Boigny, le Maire de Djougou, M. Mickaël Bassabi Djarra a rappelé que la paix n’est pas un vain mot mais un comportement. Il renchérit en disant que « nous devons cultiver la paix par notre comportement. Nous devons cultiver en nous l’amour du prochain. Ainsi nous pourrons pendant longtemps conserver cette paix qui caractérise actuellement notre pays ». Après avoir remercié la Caritas d’avoir initié cette caravane pour la paix, le maire de Djougou a tenu à rassurer les organisateurs. La commune dont il a la charge accueille parfaitement ce message de paix et prend l’engagement de la cultiver. Aussi  invita t-il tous les responsables religieux à tous les niveaux à faire rayonner et divulguer ce message de paix.

paix_djougou2De fait, depuis quelques mois,  la Conférence Episcopale du Bénin veille minutieusement au grain  et suit pas à pas tous les mouvements de paix. Elle soutient donc toutes les actions de Caritas en faveur de la Paix. Son représentant dans le diocèse de Djougou a invité tous les béninois à dire « OUI à la  PAIX ».  Pour  Monseigneur Paul VIEIRA, « nous avons déjà fait notre choix : notre candidat s’appelle la paix ». C’est un message fort qu’Il a ensuite lancé à tous les acteurs politiques et à tous les électeurs de notre pays. Ce message est adressé à la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), à tous les observateurs locaux et étrangers, aux Institutions Nationales et Internationales, bref à tous ceux qui seront appelés à  organiser, à superviser et à apprécier les prochaines élections au Bénin. « Faites tout ce que vous voulez, dites tout ce que vous voudriez, nous vous demandons une seule chose.  Ne touchez pas à notre paix ! Ne nous la volez pas ! Ne la perturbez pas ! Ne la détruisez pas !  Faites tous les sacrifices pour que la paix demeure au Bénin, pour qu’elle survive et se renforce ». Enfin, il a exhorté tous les filles et fils du département de la Donga  à relayer cet engagement dans les maisons, les quartiers, les partis politiques et les bureaux de vote.

paix_djougou3 paix_djougou4

Echos des diocèses

De Firihoun dans la commune de Matéri jusqu’à Kérou dans les 2KP en passant par Tabuota dans la commune de Boukombé, l’eau jaillit désormais comme d’un rocher, claire et limpide pour le bien des popul...

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, l...

L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis ...

Enfin de l'eau potable pour la population de Kingbé

Jusqu’au 13 juillet 2017, les 700 habitants du village Kingbé, dans l’arrondissement de Oungbègamè, commune de Djidja devraient parcourir plusieurs kilomètres pour avoir de l’eau potable et consommabl...

Le samedi 08 Juillet 2017, le centre de santé Bodarima ‘’Divine Miséricorde’’ de l’arrondissement de Kotopounga dans la commune de Natitingou, a écrit une autre belle page de son histoire : une a...

Dans le but de renforcer les faibles moyens de production et de gestion des femmes du groupement « Sourou Tawi » (en langue lokpa : la patience paie) du village de Téoukpara dans l’arr...

More Articles

More From: Caritas Développement Natitingou Caritas Porto-Novo Caritas Kandi Caritas Abomey Caritas BDBD / Parakou Caritas Lokossa SCDIH : Caritas Cotonou