Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

Le Mouvement Catholique des Cadres et Personnalités Politiques (MCCPP) en partenariat avec la Caritas diocésaine de Lokossa pour la célébration de l’ascension 2016 sur la paroisse sainte Catherine de Sienne de Lokossa.

 

« S’engager sous l’inspiration de l’Esprit saint comme témoin de l’amour de Dieu dans l’annonce de la bonne nouvelle du salut au sein de la cité1 ». Ainsi se décline le leitmotiv du Mouvement Catholique des Cadres et Personnalités Politiques (MCCPP) qui a célébré le jeudi 5 mai 2016, jour de la solennité de l’Ascension de notre Seigneur Jésus au ciel, sa fête.

La particularité de cette troisième édition de la fête du MCCPP qui s’est déroulée sur la paroisse sainte Catherine de Sienne d’Agnivèdji dans le diocèse de Lokossa est qu’elle a été organisée en partenariat avec la Caritas Diocésaine. Cette dernière a tissé des liens avec le MCCPP depuis mars 2016 pour la mobilisation des ressources. La Caritas Diocésaine a saisi ce creuset où se sont rassemblés les cadres du diocèse pour faire une exhortation de ces derniers face aux défis et enjeux en matière de réduction de la pauvreté dans le diocèse.

Cette célébration a été ponctuée par trois temps forts à savoir :

  • l’eucharistie présidée par le Père Régis KPLE, curé de la paroisse concélébré par les Pères BALLO Léon et GNINOU Victor respectivement aumônier du MCCPP et responsable de la communication dans le diocèse de Lokossa ;

  • deux communications dont une sur le MCCPP et la deuxième sur la Caritas

  • puis l’Agape fraternelle.

  • L’essentiel des communications

Le coordonnateur du MCCPP, Monsieur YEBOU Joseph, dans sa communication a présenté l’évolution du MCCPP au Bénin et son implantation dans le diocèse de Lokossa en mars 2014.

Quant à la communication de sur la Caritas, elle a été conduite par le chargé de programme à la Caritas du diocèse, Madame DANSOH Olivia Ayawa en collaboration avec le Père Emile SETTO, responsable au développement à la Caritas Diocésaine. Trois points essentiels ont été abordés à savoir :

  • Une brève présentation de la Caritas Diocésaine et ses champs d’intervention

  • La présentation du diagnostic social et de quelques indicateurs caractéristiques de la pauvreté dans le diocèse de Lokossa

  • Et les perspectives

  • Quelques indicateurs de pauvreté

On retient donc que le Mono et le Couffo sont classés respectivement deuxième et troisième en matière de prévalence de pauvreté au Bénin2. Par ailleurs, le nombre des chefs de ménages indigents homme comme femme dans la commune de Lokossa est estimé à trois mille huit (3008) soit trois cent quatre-vingt-seize (396) dans l’arrondissement d’Agamè, deux cents trente-trois ( 233) dans l’arrondissement de Houin, quatre cent trente-neuf (439) dans l’arrondissement de Koudo, mille deux cent quatre-vingt-huit (1288) dans l’arrondissement de Lokossa et six cent cinquante-deux (652) dans l’arrondissement de Ouèdèmè3. Dans un pareil contexte le rôle et la mission de la Caritas Diocésaine trouvent tout leur sens.

  • Les perspectives

Les perspectives s’inscrivent de ce fait d’abord,

  • dans l’éveil des consciences des communautés à la solidarité, à l’entraide et à la justice. Et ceci passe par une dynamisation des délégations paroissiales et villageoises de Caritas à la base.

  • Puis ensuite dans l’élaboration des projets de développement ; leur mise en œuvre pour l’autonomisation financières des différentes couches sociales vulnérables et

  • Enfin la valorisation des centres confessionnels de pris en charges des personnes en situation difficile.

 

  • Clôture de la célébration

Les débats ayant suivi la communication ont montré combien les participants ont été touché par les réalités de leur milieux de vie telles que présentées. Ces indicateurs ont été des éléments déclencheurs de solidarité avec lesquels la Caritas a amené les membres du MCCPP du diocèse à tourner leur regard vers les plus pauvres.

Les manifestations ont pris fin sur une note de gaité, les agapes fraternelles au cours desquelles tous les participants réunis à la même table ont symboliquement partagé le pain.

1 Père PENOUKOU Efoé Julien, Echos de l’Aumonerie, Bulletin de liaison et d’information N° 001, Avril 2016, p 2

2 INSAE 2011, Enquête Modulaire Intégrée sur les Conditions de Vies des Ménages

 

3Statistiques du Centre de Promotion Social de Lokossa

 

 

 


Echos des diocèses

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, l...

L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis ...

Enfin de l'eau potable pour la population de Kingbé

Jusqu’au 13 juillet 2017, les 700 habitants du village Kingbé, dans l’arrondissement de Oungbègamè, commune de Djidja devraient parcourir plusieurs kilomètres pour avoir de l’eau potable et consommabl...

Le samedi 08 Juillet 2017, le centre de santé Bodarima ‘’Divine Miséricorde’’ de l’arrondissement de Kotopounga dans la commune de Natitingou, a écrit une autre belle page de son histoire : une a...

Dans le but de renforcer les faibles moyens de production et de gestion des femmes du groupement « Sourou Tawi » (en langue lokpa : la patience paie) du village de Téoukpara dans l’arr...

Vue d'ensemble regroupant les acteurs Caritas les élus locaux et représentant des sinistrés

Dans la journée du vendredi 03 Mars 2017 le village de Sah-Condji situé à 2,5 km de la paroisse Ste Thérèse de l’enfant Jésus de Djanglamey (commune de Grand-Popo) a connu un incendie provoqué par des...

More Articles

More From: Caritas Porto-Novo Caritas Kandi Caritas Abomey Caritas Développement Natitingou Caritas BDBD / Parakou Caritas Lokossa SCDIH : Caritas Cotonou