actunati5

Avec sa Pâques, le Seigneur nous a donné avec insistance et empressement un rendez-vous : c’est Galilée ! « C’est là, dit-il qu’ils (les disciples) me verront » (Mt 28, 9-10).
Depuis Isaïe (42,6 ; 45, 6) la Galilée était déjà désignée comme le lieu choisi de la manifestation du Ressuscité et comme le point de départ de son rayonnement sur le monde. A partir d’elle, toute la terre allait être illuminée. Ensuite la Galilée c’est tout le milieu de vie, la petite patrie des premiers disciples ; l’endroit où Jésus les a rencontrés et choisis. Par finir, la Galilée deviendra non seulement tous les lieux (visibles ou invisibles) que Jésus avait marqués de sa présence mais surtout sa personne avec tout son mystère.

Ceci dit, ce rendez-vous que le Seigneur donnait aux disciples n’est nullement occasionnel. Il a bien un sens spirituel plus profond et même toujours permanent pour le disciple de tous les temps. Il renvoie chacun à sa propre expérience du Ressuscité. Et ainsi, Galilée aujourd’hui, c’est le monde lui-même et son quotidien le plus concret. Galilée, précisément, c’est tout lieu où s’opère la rencontre personnelle du Christ pascal. A chacun de Le retrouver dans la Galilée intérieure de son cœur par exemple pour ressusciter avec Lui. Car c’est dans un univers sans limite que le Ressuscité rejoint chacun, veut s’insérer, rester et demeurer. D’ailleurs, cela ne pouvait en être autrement puisqu’Il est le plus humain qui soit !
Galilée est une dimension plus qu’essentielle de notre foi. Elle est bien constitutive de toute expérience pascale authentique. Ne devons-nous pas y retourner constamment pour nous retrouver nous-mêmes, c’est-à-dire reconnaître le Christ ressuscité dans la vérité de sa Seigneurie ? .

 

{pdf}http://www.caritasbenin.org/images/stories/pdf/actunati5.pdf|height:550|width:700|app:google{/pdf}

Abbé Virgile OUSSOU AKLI
Directeur Adjoint de la CDD