A travers les Caritas diocésaines, chargées de la coordination de la pastorale sociale, les diocèses du Bénin travaillent pour  le développement intégral de tout homme et de tout l'homme. Dans ce cadre, la Caritas Diocésaine et Développement de Natitingou (CDD) a initié depuis 2006, avec  Catholic Relief Services (CRS) le projet SILC-AMAZONE.

Cette initiative s'est donnée pour ambition de contribuer de façon pertinente à l'autonomisation des femmes en les organisant en groupements appelés Communautés d'Epargne et de Crédits Internes (CECI). Depuis lors, la femme rurale a accru son épargne avec un accès plus facile au crédit. Après 10 ans, au regard des bienfaits du projet, les membres de ces CECI des paroisses de Cobly et de Boukoumbè se sont mobilisées pour rendre grâce à Dieu.

Sur les deux   Paroisses, les manifestations ont commencé par une caravane à travers la ville suivi de la célébration eucharistique présidée  à  Cobly par l'Abbe Camille SEKE, Directeur Adjoint de la CDD et à Boukoumbe par l'Abbe Abraham GHANABA, Directeur. Dans leur prédication, les deux pasteurs ont remercié le Seigneur pour ce que cette initiative apporte aux familles. Ils ont réitéré le désir de l’Église de voir chacun épanoui et heureux. Ils ont exhorté les membres à travailler pour le bien de chacun afin que ces groupements continuent d'exister et d'aider chacun à survenir à ses besoins.

A la fin de la célébration, les curés des deux paroisses ont salué les membres de la Catitas diocésaine et ceux des groupements pour ce projet qui les honore. Ils ont réitéré leur disponibilité à accompagner les initiatives de développement. 

Après les célébrations eucharistiques, les membres des CECI ont eu droit a une communication sur le thème : « La santé au cœur des priorités de l'Eglise Catholique ». Dans leur Développement, les conférenciers sont revenus sur le projet de MICRO ASSURANCE SANTÉ, à travers lequel, la CDD donne la possibilité aux membres des groupements, d’avoir un accès facile et à moindre coût, en cas de maladie. Ils ont fait remarquer le nombre infrastructures sanitaires de notre Église dans le département de l'Atacora puis ils ont exhorté chacun à adhérer à la Micro Assurance Santé, afin d'éviter les dépenses colossales en cas de maladie. 

 Pour la paroisse de Boukoumbe, un scketch à été présente qui montre les bienfaits de la Micro Assurance Santé. 

Enfin, les participants en pris ensemble une agape fraternelle qui a marqué la fin des manifestations.

Vivement que ces CECI deviennent des creusets de solidarité et de partage pour la joie des femmes et des familles rurales.

JEAN PIERRE BAGRI

SUPERVISEUR MAS-NATITINGOU