Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

Misereor offre des pompes à eau équipées de panneaux scolaires aux écoles et aux localités défavorisées du diocèses de Natitingou

De Firihoun dans la commune de Matéri jusqu’à Kérou dans les 2KP en passant par Tabuota dans la commune de Boukombé, l’eau jaillit désormais comme d’un rocher, claire et limpide pour le bien des populations bénéficiaires. En effet depuis le 08 octobre 2017, la Caritas Diocésaine de Développement (CDD) de Natitingou a fait une série d’inauguration de 10 forages équipés de pompes solaires gracieusement offerts par l’association MISEREOR (Caritas Allemande). Ces 10 réalisations représentent le premier volet d’un projet de 20 forages pour venir en aide aux écoles et aux villages qui souffrent cruellement de carence en eau potable. Pour cette première phase cinq villages ont donc bénéficié de cette pompe solaire. Il s’agit de Berecingou dans la comune de Natitingou, Firihoun et Tchanhoukossi dans la commune de Matéri, Tabuota dana la commune de Boukombé et Boribansifa dana la commune de Toucountouna. Cinq forages ont été réalisés également dans des écoles : les collèges Holy Family et Saint Augustin dans la ville de Natitingou, les écoles primaires catholiques de Kérou, Péhonco et Kouaba.

Mirsereor n’est pas à son coup d’essai dans cette grande œuvre de solidarité sociale à l’endroit du diocèse de Natitingou. C’est depuis plus de 50 ans que la Caritas Diocésaine et Développement (CDD) du diocèse de Natitingou, initie avec ses Equipes Paroissiales de Caritas (EPC) et ses partenaires financiers et techniques, des projets de développement. Mais le caractère limité de l’eau douce et potable disponible dans le diocèse de Natitingou est une vérité incontestable et est sans doute aussi source de maladie, de tension sociale et de pauvreté. En février 2015, profondément touché par cette situation de précarité, MISEREOR, en partenariat avec la CDD, avait déjà financé 20 puits au bénéfice de plusieurs villages. Les résultats positifs ne se sont pas fait attendre. D’après de nombreux témoignages, la vie quotidienne des populations bénéficiaires a connu un saut de qualité. Tous reconnaissent en effet que l’eau est très précieuse, une bonne chose qu’on donne à celui qu’on aime. Un vieillard affirmait : « Je n’avais jamais pensé, un seul instant dans ma vie, que de mon vivant, je verrai une telle eau, bien pure jusqu’à boire de cette eau ». C’était un besoin à satisfaire à tout prix.

Pour le grand projet d’approvisionnement en eau potable 2016-2018 qui prévoit 20 réalisations, MISEREOR a voulu aller plus loin. Il ne s’agit plus de creuser des puits communément appeler « à grand diamètre », mais des forages hermétiquement fermés pouvant aller jusqu’à 70 mètres de profondeur. L’avantage est de garantir beaucoup plus d’hygiène en évitant la pollution de l’eau par des corps et objets externes. L’eau est pompée par un matériel électrique alimenté par Cinq forages ont été réalisés égalment dans des écoles des panneaux solaires. La pompe fait monter l’eau dans un château d’eau de 5000 litres pour ensuite jaillir du robinet disposé à cet effet. Il n’y a plus de motricité humaine exigée et donc plus de fatigue pour pomper et extraire l’eau. La Caritas Diocésaine de Développement se porte garante, avec les comités de gestion mis sur pied au niveau de chaque forage, pour un entretien rigoureux de ces joyaux.

Les cérémonies de réception et d’inauguration de ces forages ont été marqué par la grande reconnaissance des bénéficiaires. Partout les populations ont accueilli avec grande liesse ce grand cadeau et manifesté leur reconnaissance au grand partenaire de développement qu’est MISEREOR à travers les rythme et chants locaux. Les écoliers ont même composé de beaux chants et des poésies pour remercier MISEREOR, la Caritas et tous les acteurs de développement. L’évêque du diocèse de Natitingou, Mgr Antoine SABI BIO qui a inauguré plusieurs de ces forages n’a pas manqué de souligné la préciosité de ces fontaines solaires et a remercié du fond du cœur MISEREOR et tous ses partenaires pour leur sens de solidarité et pour leur générosité. Le directeur de la CDD, le Père Abraham GHANABA, tout en accueillant les nombreuses marques de gratitudes des populations, les a exhortés à bien prendre soin de ces points d’eau afin qu’ils soient de véritables oasis pour le développement et la promotion sociale. En attendant la réalisation du second volet de ce projet qui comprend 10 autres forages, d’autres besoins se font sentir et déjà beaucoup de localités font chaque jour des demandes pour bénéficier elles aussi d’un si grand don.

 red-DSC01805  red-DSC01824
 red-IMG 2956  red-IMG 2961
red-IMG 2632 red-DSC01847

Echos des diocèses

De Firihoun dans la commune de Matéri jusqu’à Kérou dans les 2KP en passant par Tabuota dans la commune de Boukombé, l’eau jaillit désormais comme d’un rocher, claire et limpide pour le bien des popul...

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, l...

L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis ...

Enfin de l'eau potable pour la population de Kingbé

Jusqu’au 13 juillet 2017, les 700 habitants du village Kingbé, dans l’arrondissement de Oungbègamè, commune de Djidja devraient parcourir plusieurs kilomètres pour avoir de l’eau potable et consommabl...

Le samedi 08 Juillet 2017, le centre de santé Bodarima ‘’Divine Miséricorde’’ de l’arrondissement de Kotopounga dans la commune de Natitingou, a écrit une autre belle page de son histoire : une a...

Dans le but de renforcer les faibles moyens de production et de gestion des femmes du groupement « Sourou Tawi » (en langue lokpa : la patience paie) du village de Téoukpara dans l’arr...

More Articles

More From: Caritas Développement Natitingou Caritas Porto-Novo Caritas Kandi Caritas Abomey Caritas BDBD / Parakou Caritas Lokossa SCDIH : Caritas Cotonou