8 Avril 2013, en route pour Kandi où elle présentera une communication sur « l’esprit de Caritas et sa redynamisation »,  la sœur Léonie Dochamou, Secrétaire Générale de Caritas Bénin a rencontré à Parakou,  l’archevêque, Mgr Pascal N’Koué pour une brève séance d’échange. L’objectif est d’offrir à l’archevêque la disponibilité du Secrétariat National pour la redynamisation de Caritas au niveau des communautés à la base.

Annonçant l’objet de sa visite, la sœur Léonie D. a partagé avec Son Excellence, une de ses fortes convictions : « Caritas Bénin doit exister même s’il n’y a plus de financement externe. Pour cela nous devons  continuer à travailler et à privilégier l’animation des communautés de base.» Ce travail d’animation du réseau Caritas, le Secrétariat National s’y est engagé depuis plusieurs années.  Après les diocèses de Lokossa, de Cotonou et de Dassa, précise –t-elle, le diocèse de Kandi vient de solliciter l’appui de la nationale pour l’animation de son réseau Caritas. Ce même travail d’animation pourrait également se faire dans l’archidiocèse si l’archevêque le désir.
Prenant la Parole, Mgr Pascal N. a affirmé partager pleinement la conviction de la sœur Léonie D. Il confirme que « nos Caritas doivent fonctionner sans organismes étrangers ». Il fait constater que malheureusement, certains organismes proposent de gros financements avec de petits pièges. Ils  insèrent parfois dans les contrats des clauses qui sont de contre valeurs évangéliques. Selon Mgr Pascal N., nous ne devons pas nous laisser avoir  par la dictature  de l’argent car « nul ne peut servir à la fois Dieu et l’argent ».  Il est donc urgent que nous éduquions nos populations à compter sur leurs propres ressources, fut-elles maigres.  Il faudra également initier des actions concrètes pour le relèvement du niveau économique des ménages à la base qui vivent dans des conditions très éprouvantes.
L’archevêque de Parakou pense que les agents pastoraux doivent s’approprier du « discours programme » de  notre Maître et Seigneur Jésus-Christ.   Dans Luc 4, 18-19, Il  présente l’objet de sa mission. Il proclame que l’Esprit du Seigneur l’a consacré « pour porter la bonne nouvelle aux pauvres, … annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur ». A sa suite, L’Eglise a toujours proclamé son amour préférentiel pour les plus pauvres. Pour finir, Mgr Pascal N. énonce que : « Caritas, c’est toute la communauté chrétienne qui se met ensemble pour regarder vers les plus pauvres »

Bernard Kanmadozo