Plus de 800 personnes de Itchagba Gbadodo, dans l’arrondissement de Tatonnoukon, commune de Adja Ouèrè disposent d’une fontaine d’eau. C’est l’objectif stratégique visé par le projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau initié par Direction diocésaine de Caritas Développement de Porto-Novo, avec l’appui financier et technique du Catholic Relief Services (CRS) et de la Direction Nationale de Caritas Bénin.

AUX

 PRETRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES,

FIDELES CHRETIENS,

ET HOMMES DE BONNE VOLONTE

1. L’Année de la Foi dans laquelle nous a introduits le Pape émérite Benoît XVI le 11 0ctobre 2012 a été clôturée en la Fête du Christ Roi de l’Univers, ce 24 Novembre 2013, par Sa Sainteté le Pape François. Au cours de cette année que notre diocèse a vécue en communion avec l’Eglise Universelle, nous avons choisi de nous « enraciner dans la Parole de Dieu » et de cheminer « à l’école de la Vierge Marie », Mère Dieu et notre Mère. A plusieurs reprises, dans les différents messages que je vous ai adressés, j’ai proposé à votre méditation le sens du thème choisi pour notre vie de foi et notre action pastorale. Cela a certainement rythmé notre marche commune et je prie pour que chacun en tire le meilleur profit pour l’approfondissement de sa foi en Dieu.

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, les facteurs qui expliquent les conditions d’existence très précaires des femmes et des communautés rurales du diocèse de Porto-Novo. C’est dans ce contexte que la Caritas Diocésaine de Porto-Novo a initié et exécuté le Projet de résilience économique des femmes des communautés paroissiales du diocèse de Porto-Novo avec l’appui financier du Catholic Relief Services (CRS).

Après une année d’intenses activités sur le terrain, nous pouvons noter les réalisations suivantes

  • Identification de 15 paroisses partenaires pour abriter le projet,

  • Sensibilisation et la mobilisation de 893 femmes sur les 15 paroisses impliquées,

  • Création et le suivi de 48 groupements de femmes sur 15 paroisses du diocèse de Porto-Novo,

  • Octroi d’une subvention 200.000 F CFA par groupement pour le financement des activités coopératives.

  • Identification et formation de 30 relais communautaires pour assurer une pérennisation des actions du projet.

  • Renforcements de capacités sur les thématiques telles que : La vie associative et les activités coopératives, Le leadership féminin et La gestion des crédits et la conduite des AGR ont été organisés au profit des femmes participantes.

Suite à nos actions, les résultats tangibles observés au niveau des groupements se présentent comme suit :

  • Montant de l’épargne des groupements : 7 121 850 FCFA,

  • Nombre de crédit accordés aux membres : 1 310

  • Intérêts sur les crédits accordés : 1 507 250 F CFA

  • Montant du patrimoine des groupements : 9 032 125 F CFA

Nous remercions Dieu pour sa providence qui ne fait jamais défaut.

Merci à Monseigneur Aristide GONSALLO pour son implication personnelle et son appui pour la pérennisation et la sécurisation des acquis.

Merci au CRS qui dans une dynamique d’apprentissage a permis par Caritas Bénin que Caritas Porto-Novo mette en œuvre elle-même pour la première un projet. Cette chance est surtout le fruit du savoir faire du Père Philippe SANHOUEKOUA, directeur national que nous remercions ici avec le chargé de partenariat.

Merci aussi à tous les acteurs du Projet et de Caritas Porto-Novo. Dieu nous bénisse.

reunion groupement femmes

 

Caritas Porto-Novo, Aimer comme Jésus, Servir comme Marie.

pastoaleporto110 octobre 2012, c’est la deuxième journée de la rentrée pastorale dans le diocèse de Porto-Novo. La salle de conférence de l’ancien séminaire de Ouando est remplie de prêtre, religieux et religieuses.

Invitée par le Père Léon Sagbohan, Coordonnateur de la Caritas dudit diocèse, la sœur Léonie Dochamou, Secrétaire Générale de Caritas Bénin, présente la mission de Caritas et l’urgence de la mise en place d’un mécanisme pérenne de mobilisation de ressource.