Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

Rentrée Pastorale à Porto-Novo: la question de la mobilisation de ressources en vue des oeuvres de charité

pastoaleporto110 octobre 2012, c’est la deuxième journée de la rentrée pastorale dans le diocèse de Porto-Novo. La salle de conférence de l’ancien séminaire de Ouando est remplie de prêtre, religieux et religieuses.

Invitée par le Père Léon Sagbohan, Coordonnateur de la Caritas dudit diocèse, la sœur Léonie Dochamou, Secrétaire Générale de Caritas Bénin, présente la mission de Caritas et l’urgence de la mise en place d’un mécanisme pérenne de mobilisation de ressource.

Dans sa communication, le sœur L. Dochamou a démontré le lien intrinsèque qui lie les pastorales prophétique, liturgique et sociale que l’Eglise met en œuvre pour évangéliser. S’appuyant quelques textes bibliques et patristiques, elle a insisté sur le fait que Caritas participe pleinement la mission de l’Eglise qui est d’annoncer au monde de ce temps que « Dieu est Amour ».

Partant de faits concrets, la Secrétaire Générale de Caritas a attiré l’attention de son auditoire que le fait que les hommes et les femmes de notre pays, de nos villes et campagnes subissent des conditions de vie plus pénibles. Les capacités des ménages à faire face à leurs besoins quotidiens s’amenuisent dangereusement. De nouvelles formes de pauvreté apparaissent et le nombre de personnes en détresse ne cesse de s’accroitre.

Face à ces situations, comment annoncer un Dieu d’Amour ? Se demande-t-elle. Juste avec des mots ?

Les œuvres sociales, à travers les gestes de solidarité, d’assistance et de promotion humaine permettent de soulager la personne en difficulté et de partager avec elle cet amour de Dieu qui nous pousse vers elle.

Avec la crise économique généralisé, la sœur L. Dochamou fait constater que la continuation de notre mission au profit des personnes pauvres repose sur notre capacité à nous doter de mécanismes propres et pérennes de mobilisation de ressources humaines, techniques et financières nécessaires. Elle profite de l’occasion pour présenter aux prêtres, religieux et religieuses rassemblés le projet de dynamisation de la Journée Nationale de Charité autorisée par la Conférence Episcopale du Bénin. Cette journée, celle du 2 décembre 2012 sera la fête de la charité sur toute l’étendue du territoire nationale. Ce sera aussi l’occasion de permettre aux Caritas paroissiales de mobiliser les ressources dont elles ont besoin pour prendre en charge les membres de leur communauté en détresse.

Après cette communication, quelques prêtres sont intervenus, soit pour demander des précisions, soit pour encourager la concrétisation de cette idée. Selon certains, ce projet est introduit dans un processus de d’autofinancement durable. D’autres ont demandé l’appui de la coordination nationale pour l’animation de leurs communautés paroissiales

A la fin des interventions et des réponses aux questions, le Père Jules Dossa, Vicaire Générale du diocèse a remercié la sœur L. Dochamou pour son intervention et a invité ses confrères à se rapprocher du Père coordonnateur du diocèse et de la Secrétaire Générale de Caritas pour les détails relatifs à la prochaine Journée Nationale de Charité.


Echos des diocèses

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, l...

L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis ...

Enfin de l'eau potable pour la population de Kingbé

Jusqu’au 13 juillet 2017, les 700 habitants du village Kingbé, dans l’arrondissement de Oungbègamè, commune de Djidja devraient parcourir plusieurs kilomètres pour avoir de l’eau potable et consommabl...

Le samedi 08 Juillet 2017, le centre de santé Bodarima ‘’Divine Miséricorde’’ de l’arrondissement de Kotopounga dans la commune de Natitingou, a écrit une autre belle page de son histoire : une a...

Dans le but de renforcer les faibles moyens de production et de gestion des femmes du groupement « Sourou Tawi » (en langue lokpa : la patience paie) du village de Téoukpara dans l’arr...

Vue d'ensemble regroupant les acteurs Caritas les élus locaux et représentant des sinistrés

Dans la journée du vendredi 03 Mars 2017 le village de Sah-Condji situé à 2,5 km de la paroisse Ste Thérèse de l’enfant Jésus de Djanglamey (commune de Grand-Popo) a connu un incendie provoqué par des...

More Articles

More From: Caritas Porto-Novo Caritas Kandi Caritas Abomey Caritas Développement Natitingou Caritas BDBD / Parakou Caritas Lokossa SCDIH : Caritas Cotonou