Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

Installation officielle du bureau de la délégation paroissiale de Caritas Zè

ze1b

A l’exemple de la première communauté chrétienne, la communauté de la paroisse St Michel de Zè a désigné en son sein, sept (7) personnes pour prendre soin des malades, des pauvres, des orphelins, des veuves et veufs, des personnes âgées et des laissés pour compte de la commune de Zè. Ces « diacres » de la charité ont été présentés à plus de 500 fidèles venus célébrer la pâque du Seigneur, ce dimanche 13 octobres à la messe de 8h30

Au cours de cette célébration eucharistique, le Père Ephrem Aplogan Djibodé, Coordonnateur du Service de la Charité pour le Développement Intégral de l’Homme (Scdih), Caritas Cotonou, a rappelé avec force qu’il revient à l’Eglise famille de Zè de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour secourir ses membres en détresse ou traversant une quelconque difficulté. Le bureau de la délégation paroissiale de Caritas qui vient d’être installé a pour mission d’accompagner et d’assister la communauté paroissiale dans l’exercice de son devoir de charité. Ce bureau ne remplace pas la communauté, a précisé, le célébrant. Par conséquent, la communauté paroissiale veillera à mettre à la disposition des personnes qu’elle a déléguées pour agir en son nom, les moyens dont elles ont besoin pour s’acquitter de leur mission.

Les sept personnes qui ont été installées ce dimanche, ont été élues par la délégation paroissiale de Zè. Celle-ci qui est constituée des représentants de tous les mouvements, associations, communautés de quartiers et stations (villages) de la paroisse. L’événement de ce dimanche 13 octobre 2013 est l’aboutissement d’un processus qui a commencé depuis janvier 2013 avec la formation des agents pastoraux sur l’identité et la mission de la Caritas. Très intéressés par le contenu de cette formation, les participants venus de la paroisse de Zè, en accord avec leur curé, le Père Alfred Smith, ont invité le Père E. A. Djibodé en février, pour une sensibilisation de tous les fidèles de l’Eglise Famille de Zè sur la Caritas. Depuis lors, la Caritas paroissiale de Zè fait preuve d’une nouvelle dynamique. Pour preuve, la campagne de carême des années 2011 et 2012 sont respectivement de 69.150 fr et 77.845 fr CFA. En 2013, elle est montée à 212.295 fr CFA. Entre 2012 et 2013, le taux d’évolution observé est de 1,73%, soit un taux plus élevé que celui de certaines grandes paroisses de la ville de Cotonou.

Zè est une commune rurale très célèbre pour sa production d’Ananas. Certaines personnes l’appellent le grenier d’Ananas du sud du Bénin. Mais, si vous voulez déguster du « bon pain de sucre », un conseil, attendez tranquillement à Cotonou. Vous aurez plus de chances d’en trouver car la production d’ananas de la commune de Zè est exportée à 96% vers les grandes villes du Bénin et même au-delà des frontières nationales.


Echos des diocèses

De Firihoun dans la commune de Matéri jusqu’à Kérou dans les 2KP en passant par Tabuota dans la commune de Boukombé, l’eau jaillit désormais comme d’un rocher, claire et limpide pour le bien des popul...

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, l...

L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis ...

Enfin de l'eau potable pour la population de Kingbé

Jusqu’au 13 juillet 2017, les 700 habitants du village Kingbé, dans l’arrondissement de Oungbègamè, commune de Djidja devraient parcourir plusieurs kilomètres pour avoir de l’eau potable et consommabl...

Le samedi 08 Juillet 2017, le centre de santé Bodarima ‘’Divine Miséricorde’’ de l’arrondissement de Kotopounga dans la commune de Natitingou, a écrit une autre belle page de son histoire : une a...

Dans le but de renforcer les faibles moyens de production et de gestion des femmes du groupement « Sourou Tawi » (en langue lokpa : la patience paie) du village de Téoukpara dans l’arr...

More Articles

More From: Caritas Développement Natitingou Caritas Porto-Novo Caritas Kandi Caritas Abomey Caritas BDBD / Parakou Caritas Lokossa SCDIH : Caritas Cotonou