C’est au Sanctuaire Marial de Tokey à Banikoara que s’est tenue du 22 au 24 janvier 2021, l’Assemblée Générale de la Caritas Diocésaine de KANDI sur le thème: Sauvegarde de l’enfant et de la personne humaine : Caritas KANDI s’engage avec la famille ».

L’Assemblée Générale a réuni 10 délégations paroissiales, le Conseil d’Administration, la Commission Diocésaine de Charité et monsieur Bernard KANMADOZO, le Chargé de l’animation des diocèses au niveau du Réseau National et représentant de la Direction Nationale de Caritas Bénin.

A l’entame, une messe d’ouverture a été dite par le père Zodézin KAKAÏ, Directeur de Caritas KANDI. Dans son homélie, il a fait remarquer que l’évangile nous présente l’appel des apôtres du Christ, nous met dans le contexte de la vocation. Il a précisé que nous sommes aujourd’hui appelés par le Seigneur non pour chanter que nous sommes chrétiens ou membres de Caritas mais véritablement pour « être avec lui » à l’image des apôtres. Et le but premier de cet appel que nous recevons, c’est d’être avec le Christ et nous ne pouvons être avec lui sans être unis à sa prédilection : les enfants et les vulnérables. Et qu’il est impérieux pour tous les délégués de travailler au cours de l’Assemblée afin d’asseoir les bases sur les agissements des uns et des autres dans nos différents milieux et  de répondre efficacement à l’appel du maître, le Christ.

Après le mot bienvenu de Monsieur Blaise IDOHOU, Vice-Président du Conseil d’Administration et les différentes formalités d’usage, une présentation du thème : «Sauvegarde de l’enfant et de la personne vulnérable : Caritas KANDI et la famille s’engage » a été faite par monsieur Bernard KANMADOZO. Celui-ci a mis l’accent sur les différents maux qui minent l’enfant dans notre pays et dans le département de l’Alibori en particulier.

Différente activités ont également été menées au cours ces journées. Il s’agit entre autre de l’analyse du rapport moral du conseil d’administration, la présentation des rapports d’activités et financiers des délégations paroissiales et celles de la direction diocésaine, le renouvellement du bureau du Conseil d’Administration, des réflexions sur les nouvelles stratégies d’animation des Délégation Paroissiales de Caritas, etc.

Cette rencontre statutaire et élective, s’est déroulée dans une ambiance fraternelle et joyeuse. Une messe de clôture concélébrée par les pères Jean SOUDO, Zodézin KAKAÏ et Bertin VIHOUEGNI, Vicaire général du diocèse représentant Mgr Clet FELIHO a mis fin à cette Assemblée Générale.

Père Zodézin KAKAÏ

Directeur Diocésain de Caritas Kandi

La fin du mois d'août et le début de celui de septembre a connu la réalisation de deux activités majeures du projet d'accompagnement psycho affectif des orphelins et enfants vulnérables. Le 31 août, ce fut la fête de fin d'année pour 125 enfants avec remise de prix aux 30 meilleurs ayant eu de bon résultat à l'école.
Du 31 août au 02 septembre, il a été organisé la formation des OEV paires éducateurs. Ce fut la chargée de projet elle-même, madame Bénédicte SEGLA, qui est venue assurer la facilitation avec le personnel de la Maison de l'Enfance. Au terme de la formation, les 12 paires-éducateurs sont aguerris pour aider les autres enfants à la résilience.

P. Denis KOCOU, Coordonnateur de la Caritas diocésaine de Kandi.



L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis quelques années avec le soutien technique et financier de Catholic Relief Services, Caritas aide les populations à comprendre qu’il faut un environnement sain pour un corps sain.

Depuis octobre 2016, Caritas a mis en œuvre entre autres, dans les arrondissements de Sonsoro et de Bagou, précisément dans les villages de Sinawongourou, Sonsoro, Badou et Bagou un projet intitulé : « Promotion de l’Hygiène et de l’Assainissement dans le Diocèse de Kandi (PHYADIK) ». Ayant pour objectif, l’amélioration des pratiques d’hygiène et d’assainissement, des sensibilisations et des persuasions sont faites, des comités villageois d’hygiène sont installés et organisent avec la population des journées de salubrités.

L’adhésion des populations à cet objectif se traduit d’abord par l’entretien de leur concession, le respect des règles d’hygiène et d’assainissement dans leur ménage. Ensuite, par leurs sorties pour les journées de salubrité. Les marchés, les points d’approvisionnement d’eau, les principales rues des villages, les lieux publics sont nettoyés chaque quinzaine. Pour donner de l’entrain au travail, des chantres et des griots animent ces journées. Par leurs prestation, Ils rappellent l’utilité de ces campagnes de salubrité pour le bien être.

C’est à Badou dans l’arrondissement de Bagou, commune de Gogounou que l’expérience est alléchante. La chef d’arrondissement s’est personnellement impliquée ; délégué et élus locaux sont à la tache. Le Major du centre de santé et son personnel ne sont pas restés à la marge. Et pour assurer une pérennité au projet, l’école primaire s’est engagée aussi dans le processus de restaurer le cadre de vie. Les apprenants sont sensibilisés aux avantages de l’hygiène et de l’assainissement par leurs maîtres. Ces apprenants relaient dans leurs familles les notions apprises et participent aux journées de salubrité. « Nous sommes obligés de rentrer dans la bataille contre l’insalubrité de notre localité car les actions de Caritas ici sont obvies et motivent. Malgré les efforts qui restent à fournir, en quelques mois, Badou a changé. Ensemble, nous devons œuvrer pour qu’il soit plus propre et toujours propre » affirme un enseignant qui allègrement nettoyait une artère principale avec ses élèves.

Nous sommes heureux des effets de ce projet dans les localités d’intervention surtout en cette période pluvieuse. Notre vœu est de les pérenniser davantage et d’implémenter ce projet dans les autres localités de notre diocèse afin que les bonnes pratiques en hygiène et assainissement deviennent des réflexes pour chacun. Nous remercions nos partenaires Catholic relief Services et Caritas BENIN, nos autorités politiques et administratives, les élus locaux et toutes les populations locales pour leur confiance, leur soutien et leur implication. Que la convergence de nos idées, efforts et actions contribuent au développement de nos cadres de vies.

Campagne à Sansoro

Delphin M. TCHAMOU, Chargé de projets à la Caritas & Développement KANDI

Les agents pastoraux du Diocèse de Kandi étaient en session annuelle du 08 au 10 Avril 2013. Le thème choisi est : « Lève-toi et marche dans la foi ! Soyons les messagers de la bonne nouvelle aujourd’hui ». C’est au deuxième jour de ces assises, le mardi 09 Avril 2013 que la Sœur Léonie Dochamou a été invitée par Monseigneur Clef Feliho, Evêque de Kandi, pour échanger avec l’auguste assemblée sur le thème : L’esprit de la Caritas et sa redynamisation.

 Dans le diocèse de Kandi (au Nord du Bénin) entre octobre 2015 et juin 2016, Caritas a contruit 232 latrines familiales. Les bénéficiaires s'y sont fortement impliqués. En effet, les membres des ménages bénéficiaires ont eux mêmes creusé les fosses  et érigé les superstructures. L'appui de Caritas a consisté à réaliser les travaux de dallage.

 Par ailleurs, trois latrines VIP à quatre cabines ont été entièrement  construites par la Caritas locale dans les marchés et les gares routières.

lactrine lave main
Tous ces ouvrages sont le fruit de la bonne collaboration entre Caritas Bénin et CRS Bénin

.