L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis quelques années avec le soutien technique et financier de Catholic Relief Services, Caritas aide les populations à comprendre qu’il faut un environnement sain pour un corps sain.

Depuis octobre 2016, Caritas a mis en œuvre entre autres, dans les arrondissements de Sonsoro et de Bagou, précisément dans les villages de Sinawongourou, Sonsoro, Badou et Bagou un projet intitulé : « Promotion de l’Hygiène et de l’Assainissement dans le Diocèse de Kandi (PHYADIK) ». Ayant pour objectif, l’amélioration des pratiques d’hygiène et d’assainissement, des sensibilisations et des persuasions sont faites, des comités villageois d’hygiène sont installés et organisent avec la population des journées de salubrités.

L’adhésion des populations à cet objectif se traduit d’abord par l’entretien de leur concession, le respect des règles d’hygiène et d’assainissement dans leur ménage. Ensuite, par leurs sorties pour les journées de salubrité. Les marchés, les points d’approvisionnement d’eau, les principales rues des villages, les lieux publics sont nettoyés chaque quinzaine. Pour donner de l’entrain au travail, des chantres et des griots animent ces journées. Par leurs prestation, Ils rappellent l’utilité de ces campagnes de salubrité pour le bien être.

C’est à Badou dans l’arrondissement de Bagou, commune de Gogounou que l’expérience est alléchante. La chef d’arrondissement s’est personnellement impliquée ; délégué et élus locaux sont à la tache. Le Major du centre de santé et son personnel ne sont pas restés à la marge. Et pour assurer une pérennité au projet, l’école primaire s’est engagée aussi dans le processus de restaurer le cadre de vie. Les apprenants sont sensibilisés aux avantages de l’hygiène et de l’assainissement par leurs maîtres. Ces apprenants relaient dans leurs familles les notions apprises et participent aux journées de salubrité. « Nous sommes obligés de rentrer dans la bataille contre l’insalubrité de notre localité car les actions de Caritas ici sont obvies et motivent. Malgré les efforts qui restent à fournir, en quelques mois, Badou a changé. Ensemble, nous devons œuvrer pour qu’il soit plus propre et toujours propre » affirme un enseignant qui allègrement nettoyait une artère principale avec ses élèves.

Nous sommes heureux des effets de ce projet dans les localités d’intervention surtout en cette période pluvieuse. Notre vœu est de les pérenniser davantage et d’implémenter ce projet dans les autres localités de notre diocèse afin que les bonnes pratiques en hygiène et assainissement deviennent des réflexes pour chacun. Nous remercions nos partenaires Catholic relief Services et Caritas BENIN, nos autorités politiques et administratives, les élus locaux et toutes les populations locales pour leur confiance, leur soutien et leur implication. Que la convergence de nos idées, efforts et actions contribuent au développement de nos cadres de vies.

Campagne à Sansoro

Delphin M. TCHAMOU, Chargé de projets à la Caritas & Développement KANDI