Depuis le mois de décembre les feux précoces sont terminés. Les feux que nous mettons actuellement font beaucoup de mal à la végétation et c'est la principale raison de "l'appauvrissement des nos sols". Nous nous plaignons toujours "nos terres sont pauvres", mais nous faisons partir en fumée la nourriture du sol : l'humus, les sels minéraux azotes (N) et le phosphore (P). Seul, le potassium (K) reste sous forme de cendre. C'est vraiment nous qui sommes responsables de la destruction de nos sols. Et pourtant "si tu nourris la terre, la terre te nourrira" !
Il faut donc mettre fin aux feux de brousse, arrêter de chasser les rats en mettant les feux. Car cela crée beaucoup plus de dégâts que de gibiers rapportés.  En plus de la terre appauvrie, les arbres fruitiers sont brûlés, les plantes médicinales  pour nous soigner sont détruites, la terre est enlevée par le vent et aux premières pluies, l’eau ne rentre plus dans le sol durci et n’approvisionne plus la nappe phréatique (nos puits tarissent) et l’eau qui ruisselle au lieu de pénétrer dans la terre est cause d’inondation.

Père Didier LEFEBVRE
Responsable du Département
du développement rural

Du 12 au 31 octobre 2012, le Père Eustache Nobime, Coordonnateur diocésain de la Caritas, profitant de ses vacances en France, a rencontré certains partenaires de la Caritas diocésaine d’Abomey. L’intention était de « réchauffer» les liens de partenariat qui existent entre eux et la structure diocésaine.

Le dimanche 17 Mars 2013, parents, amis et proches sur l’invitation de M. Jean-Marie AGOÏ, Vice-président de la Caritas diocésaine d’Abomey et Président du Bureau National de la Caritas-Bénin, se sont retrouvés à la station de la paroisse Saint François d’Assise de Kpatalokoli (Bohicon) pour rendre grâce à Dieu avec l’heureux du jour et son épouse. Cette messe d’actions de grâce a été célébrée par le Père Alberto KOUKOUI, Vicaire de la paroisse Saint FrançoisLe dimanche 17 Mars 2013, parents, amis et proches sur l’invitation de M. Jean-Marie AGOÏ, Vice-président de la Caritas diocésaine d’Abomey et Président du Bureau National de la Caritas-Bénin, se sont retrouvés à la station de la paroisse Saint François d’Assise de Kpatalokoli (Bohicon) pour rendre grâce à Dieu avec l’heureux du jour et son épouse. Cette messe d’actions de grâce a été célébrée par le Père Alberto KOUKOUI, Vicaire de la paroisse Saint François

j_amitieeLe Jeudi 17 Mars 2011, les jeunes filles en formation dans les centres caritas du diocèse se sont donné rendez-vous dans la région Agonlin pour la 2è édition de leur journée d’amitié. Elles sont venues de Mougnon, de Davougon, du centre féminin de Bohicon, du foyer Sainte Monique d’Abomey, du centre Père Ibarreta et des centres de formation de Covè et de Zagnanado. Elles étaient au total 281 filles à cette journée de partage..

Cliquez ICI pour télécharger le rapport de cette journée.

silc2Commencé depuis 2007 avec le Partenaire Technique et Financier CRS-Bénin, le Projet SILC est l’un des principaux programmes d’autonomisation que Caritas-Abomey exécute dans les trois Communes administratives de : Covè, Zagnanado et Zakpota. Avec son équipe technique composée de deux Superviseurs, de quinze Animateurs Communautaires endogènes, il a d’abord connu une phase pilote et une phase d’extension. Mais depuis janvier 2010, Caritas-Abomey a entrepris sur le terrain, l’expérimentation de la prestation de service privé ; ce qui a donné au projet, le nom de SILC-AMAZONE.

Cliquer ici pour afficher le rapport.