Pca1

Depuis Octobre 2012, la Caritas diocésaine d’Abomey est impliqué dans la mise en œuvre du Programme de Cours Accélérés (Pca) initié dans la commune de Bohicon à l’attention des enfants non scolarisés et déscolarisés. L’objectif de ce programme est d’offrir aux enfants de 10 à 17 ans, les compétences fondamentales dans les différents champs de formation ainsi que les compétences de vie courante.

Dans cette nouvelle parution du bulletin d’information et de formation de la Caritas diocésaine d’Abomey, vous lirez les articles suivants :

  • Concept et Identité de la Caritas
  • La rentrée des centres féminins
  • Les cas de succès des Communautés d’Epargne et de Crédit Interne (CECI)
  • Prise en charge de 40 enfants en situation difficile
  • La formation de type Dual : une aubaine pour les apprenantes
Cliquer ici pour consulter tout le bulletin

pastoaleporto110 octobre 2012, c’est la deuxième journée de la rentrée pastorale dans le diocèse de Porto-Novo. La salle de conférence de l’ancien séminaire de Ouando est remplie de prêtre, religieux et religieuses.

Invitée par le Père Léon Sagbohan, Coordonnateur de la Caritas dudit diocèse, la sœur Léonie Dochamou, Secrétaire Générale de Caritas Bénin, présente la mission de Caritas et l’urgence de la mise en place d’un mécanisme pérenne de mobilisation de ressource.

jnc_djougou1La Caritas est un instrument d’Evangélisation de l’Eglise Catholique et toute communauté chrétienne doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour témoigner de l’Amour de Dieu par la Parole, les actes et le témoignage de vie. C’est la substance du message que Bernard Kanmadozo, chargé de communication de Caritas Bénin a délivré aux agents pastoraux du Diocèse de Djougou, le 27 septembre 2012 au Centre Saint Ambroise.

SCDIH

Du 10 au 14 octobre 2011, s’est tenu à la Maison d’Accueil Sainte Anouarite un atelier d’Accompagnement de Proximité Personnalisée selon l’approche du Développement Institutionnel pour le Renforcement Organisationnel (A2p-Diro) de la Scdih/Caritas. Ledit atelier s’inspire du besoin de réadaptation de l’organisation aux changements environnementaux qu’elle expérimente depuis le début de ses activités dans les années 80. Animé pendant toute une semaine par Mr Paul Samangassou, Consultant international de Secours Catholique pour le DIRO en Afrique et Paul Lokossou du Secrétariat National de Caritas Bénin, cet atelier a réuni plus d’une vingtaine d’acteurs de la Scdih/Caritas. Ils ont réalisé l’autodiagnostic de l’organisation et élaborer un plan d’accompagnement en vue d’un meilleur positionnement.

silcs_uneChaque année depuis 2007, en moyenne 4400 personnes, majoritairement des femmes, exclues des cibles des Institutions de Micro Finance se mettent ensemble pour constituer des communautés Epargnes et de Crédits Internes (Ceci). Les membres de ces groupements, malgré leurs maigres revenus, arrivent à épargner des montants variant de 12.000.000 à 48.000.000 Fr CFA et s’allouent des crédits pour mener des activités génératrices de revenus. Cette prouesse est le fait du Projet Savings and Internal Lending Communauties (Silc) de la Caritas Diocésaine d’Abomey. Celle-ci a remis aux représentants de 195 groupements leur attestation de maturité. C’était le jeudi 31 Mai 2012 au stade municipal de la commune de Covè


pmls_djougouLe samedi 15 octobre 2011, Caritas Djougou a accueilli dans ses locaux, une mission d’évaluation des réalisations des sous-projets financés par le PMLS II (Projet Multisectoriel de Lutte contre le Sida).

Conduite par le Chargé du PMLS II à la Banque Mondiale : Mr d’ALMEIDA Fily, cette mission d’évaluation a été renforcée par le Coordonnateur National du PMLS II : Mr Germain OUIN-OURO, le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de la Santé Publique : Mr Justin SOSSOU, un Délégué de la Caisse Autonome d’amortissement : Mr Mathias AMEDE, le Chargé du suivi du projet au Comité Départemental de Lutte contre le Sida : Mr Guillaume TCHENGA et le Chargé des Opérations Financières à l’Antenne Djougou d’AGeFIB : Mr Inoussa SIDI.

Les membres de cette équipe furent tous satifaits du professionnalisme avec laquelle les activités ont été exécutées et des impacts produits dans la vie des bénéficiaires. Ils ont par ailleurs promis mettre tout en œuvre pour assurer à la Caritas Développement Djougou un nouveau financement pour la poursuite des activités.