Directeurs et secrétaires exécutifs des Caritas de la zone CERAO (conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest), se sont rencontrés à Cotonou, le samedi 21 février 2015 au siège de la conférence épiscopale du Bénin pour réfléchir d’une part, entre autres, sur les questions d’insécurité sans cesse grandissante dans la sous- région telles que la pandémie du virus Ebola, l’affaire  Charlie, Boko Haram, etc., et d’autre part, sur les grands enjeux des Caritas zone CERAO et AECAWA (la version anglaise de la zone CERAO) pour l’exercice 2016 -2019.

Ils sont venus du Mali, du Niger et du Bénin pour la réflexion en vue de propositions concrètes à faire pour faire face aux diverses situations. Il s’agit particulièrement à en croire les organisateurs, « d’organiser la participation des Caritas de la zone CERAO à l’Assemblée générale de Caritas internationalis, de préparer la prochaine rencontre panafricaine en réfléchissant sur la question de la fusion des deux zones CERAO et AECAWA, de jeter les bases d’un plan stratégique de la zone pour les 04 prochaines années ».

Initiée par la Caritas Bénin, coordonnatrice de la zone CERAO, sous la houlette de son directeur national, le père Philippe Sanhouékoua, la rencontre  a été ouverte par le secrétaire général adjoint, de la conférence épiscopale du Bénin, le Père Pascal Guézodjè en lieu et place du président de la conférence épiscopale Mgr Antoine Ganyé et de  l’administrateur apostolique de Porto-Novo, le Père Jean-Benoît Gnambodè, chargé de  la Caritas au sein de la conférence.