Centre Guy-Riobe de Parakou, du 13-15 au octobre 2015

Le gouvernement de la République du Bénin a reconnu officiellement en 2014, Caritas Bénin comme une organisation d'utilité publique. Cette reconnaissance confère à Caritas Bénin des droits et des obligations. La reddition des comptes est l'une des obligations à remplir par le réseau Caritas Bénin pour consolider sa crédibilité et sa visibilité auprès de ses concitoyens, de l'Etat Béninois et des partenaires techniques et financiers. En vue de s'acquitter de cette noble obligation, Caritas Bénin a besoin d'un bon système de suivi-évaluation et de reportage qui permet de rendre compte des réalisations à tous les nivaux du réseau national, depuis les paroisses jusqu'aux diocèses, en passant par les doyennés ou secteurs.

Le processus de mise en place de ce système a commencé aux mois de Mai et Juin. En effet, des missions d’échanges avec les diocèses ont été organisées. A l’issue de ces missions, des outils de suivi-évaluation et de rapportage utilisés par les diocèses ont été collectés et examinés par une équipe technique de la Direction Nationale. Il s’est alors révélé important de faciliter la compilation des données et d’harmoniser lesdits outils actuellement utilisés.

C'est dans cette dynamique que la Direction nationale de Caritas Bénin a prévu le présent atelier qui a regroupé quinze agents du réseau nationale dont les responsables en suivi-évaluation des niveaux diocésain et national, le référent DIRO, la Directrices des Programmes et trois informaticiens invités en tant que personnes ressources.

L'ouverture de ces assises a été faite par le Père Henri EDOH, directeur diocésain, représentant de Son Excellence Monseigneur Pascal N'KOUE, archevêque de Parakou et du père Philippe SANHOUEKOUA, Directeur National de Caritas Bénin. Après avoir souhaité la bienvenue aux participants, il a souligné que cet atelier « est une démarche de qualité qui vise non seulement la performance de nos Caritas diocésaines dans la gestion des projets et programmes de développement, mais aussi la reddition fidèle et régulière de compte en ce qui concerne les actions sociales du réseau Caritas Bénin en faveur des populations, en l’occurrence les couches les plus vulnérables, et précisément dans sa lutte pour l'éradication de l’extrême pauvreté dans notre pays ».
Les travaux de ces trois jours ont permis :

  • d'expliquer aux participants l’importance du Suivi-évaluation et du rapportage au sein de Caritas Bénin au regard des enjeux actuels;
  • de Retenir avec les points focaux de Suivi-évaluation des diocèses les outils à utiliser au sein du réseau pour le Suivi-évaluation et le rapportage ;
  • de Discuter de l’élaboration de l’outil informatique à mettre en place pour faciliter la circulation de l’information.

A la clôture de L'atelier, le père Henri EDOH, Directeur de la Caritas de l’archidiocèse de Parakou représentant le Directeur national a félicité les participants pour s’être assidûment investis, avec l’accompagnement des facilitateurs et le concours technique des informaticiens, à élaborer, systématiser et planifier le mécanisme de Suivi-évaluation et de rapportage au sein du réseau.

 

Nous souhaitons un plein succès à ces travaux dont les résultats tant attendus contribueront à coup sûr à relever les défis actuels du réseau national de Caritas Bénin

Cet atelier a pu être organisé grâce au financement du programme DIRO