« Comment rapporter convenablement toutes les réalisations de Caritas Bénin, pour qu'elles soient consolidées à l'échelle nationale en vue de documenter à sa juste valeur, la contribution de Caritas Bénin au développement du pays. »

Depuis quelques années, cette question préoccupe les responsables du réseau Caritas Bénin. En effet, les acteurs de cette Organisation sont immergés même dans les populations des hameaux les plus reculés du pays. Au nom de leur foi en Dieu, grâce à leur professionnalisme, leur dynamisme et leur dévouement, ils proposent des solutions pertinentes et efficaces aux problèmes de développement auxquelles les populations sont confrontées.
Les résultats de terrain sont donc très satisfaisants mais ne sont pas tous remontés ni au niveau diocésain ni au national. De l'avis de tous, un bon mécanisme de suivi-évaluation est la solution la plus indiquée.

C'est l'objet de l'atelier des 26,27 et 28 Juillet 2016 au Centre Henri Vignondé de Lokossa.
Pendant deux jours, le Directeur National, certains Directeurs Diocésains et cadres du réseau ont réfléchi sur différents outils de suivi évaluation d'une part et sur la mise en place d’un dispositif de suivi évaluation souple et fonctionnel d'autre part. Ces outils et dispositif ont été mis en forme dans un document de politique qu'ils ont ensemble élaboré et validé.
La mise en œuvre de dispositif sera facilitée par le développement d'un système informatisé qui a été présenté aux participants. Ce système d’informatisation permettra de centraliser les données du réseau, de les agréger automatiquement et d'en faciliter le partage. Il offre également des garanties de sécurisation, de restauration et de sauvegarde.

Comme l'a fait remarquer le Père Philippe Sanhouékoua, Directeur National, les travaux de cet atelier sont d'une importance capitale. Ils marquent l'engagement de Caritas Bénin à s’acquitter du devoir de redevabilité et répondent à une exigence des normes minimales de gestion de Caritas Internationalis. Le Père Directeur a alors cité la norme 4,6 qui stipule que « Les Organisations membres s’assurent de la mise en place d’un suivi et d’une évaluation permanents, à travers l’évaluation continue dans le temps du processus et de l’évolution de données statistiques et qualificatives prédéterminées, disposant ainsi de l’information nécessaire en vue de définir les normes d’amélioration du développement des capacités, de conception des programmes et de leur efficacité. » Pour finir, le Père Philippe Sanhouékoua a exhorté chaque acteur du réseau à s'approprier ces outils et mécanisme qui permettront à tout le réseau d'être efficace.
Signalons que ce processus de mise en place d'un mécanisme de suivi-évaluation a commencé depuis 2015 grâce à l'appui technique et financier du Crs-Bénin qui a été représenté à cet atelier.

 IMG 4677 reduit  IMG 4680 reduit
 IMG 4682 reduit  IMG 4685 reduit
 IMG 4687 reduit  IMG 4701 reduit

Vue partielle de quelques participants