L'évêché de N'Dali a accueilli du 14 au 16 novembre 2016, une quarantaine de délégués des dix Caritas diocésaines, de la Direction Nationale et du Conseil d’Administration de Caritas Bénin pour la 29ième Assemblée Générale (AG) de l'organisation.

Les activités de cette rencontre statutaire ont commencé avec une messe matinale présidée par Monseigneur (Mgr) Martin Adjou, Evêque de N'Dali. Étaient à ses côtés, le Président de Caritas Bénin, Mgr Aristide Gonsallo, Evêque du diocèse de Porto-Novo et une dizaine de prêtres, directeurs des Caritas diocésaines. Ont également assisté à cette célébration eucharistique, les membres du Conseil d'administration, les autres délégués des diocèses et de la Direction Nationale.

 

La cérémonie officielle de lancement de cette AG a été ponctuée par les allocutions de Mgr Martin Adjou, du Père Philippe Sanhouekoua et de Mgr Aristide Gonsallo.

Émerveillé du choix de son diocèse pour abriter les assises de la présente AG, Mgr Martin Adjou a remercié le Président de Caritas Bénin, Mgr Aristide Gonsallo, pour sa discrétion et son efficacité. Bien que n’existant pas à N’Dali une représentation administrative de la Caritas, Mgr Martin a tenu à rassurer les participants du fait que sur chaque paroisse, il y a vraiment une manifestation de l’Esprit de la Charité . Il a alors porté à la connaissance de l’assistance, la nomination d’un nouveau Directeur pour la Caritas du diocèse de N’Dali. Pour souhaiter la bienvenue aux délégués sur la terre des baribas, il a invité une troupe de danseurs de tékè à faire une démonstration chorégraphique.

 

Le Père Philippe Sanhouékou a souhaité la bienvenue à tous les participants et les a remerciés d’avoir effectué le déplacement sur N’Dali. Il exprimé « un sincère merci pour les orientations et soutiens constants reçus de nos Pères Évêques, 1er responsables de Caritas ». Selon le Directeur National, « Caritas Bénin  a le mérite d’observer les clauses statutaires, quant aux obligations de la tenue des Assemblées Générales ordinaires ». Celles ci sont de fait une opportunité qui « permet chaque année de communier ensemble autour d’un seul et même idéal », a t-il ajouté. Il a enfin exhorté les délégués à contribuer aux travaux et à faire des débats enrichissants avec la même détermination et le même sérieux qu’ils ont toujours manifestés.

 

Le Président de Caritas Bénin, Mgr Aristide Gonsallo a exprimé sa profonde reconnaissance à son Excellence Mgr Martin Adjou pour son implication personnelle dans l’organisation pratique de la présente rencontre. « Venir à N’Dali est une réponse manifeste à l’appel du Seigneur pour soutenir la ferme volonté de l’Ordinaire du lieu, dans sa démarche structurante de réformes de sa Caritas diocésaine », a précisé Mgr Gonsallo. Selon lui, le thème retenu pour les présentes assises, « Caritas Bénin pour une Eglise pauvre pour les pauvres », s’inscrit à juste titre dans la démarche du Pape François qui a invité toute l’Église à vivre une année jubilaire de la miséricorde, « avec les dispositions du cœur et des actes concrets qui témoignent mieux de la présence de Dieu auprès des Hommes... ». Après avoir rappelé les grandes avancées et réformes de l’Organisation en cette année 2016, le Président de Caritas Bénin a insisté sur l’urgence de « redoubler d’initiatives et d’idées novatrices pour amener nos communautés à mobiliser les ressources, en respect de l’organisation mise en place dans chaque diocèse par l’Ordinaire du lieu ». Cette mobilisation des communautés locales est un vœu cher aux Pères Évêques. Avant l’ouverture officielle de la 29 ième Assemblée Générale de Caritas Bénin, Mgr Gonsallo a insisté sur le devoir de « faire prendre conscience à notre Eglise, que tout baptisé est de par ce sacrement, le premier membre actif de Caritas » car la charité n’est pas une option, elle est constitutive de notre foi.

Après cette cérémonie les nouveaux statuts et règlement intérieur, ont été remis aux participants par le Président de l’Organisation.

 

Le thème de l’Assemblée Générale a été développé par le Père Max-Cyr Lafia, curé de la paroisse St François d’Assise de Boko, dans l’archidiocèse de Parakou. Après avoir rappelé l’origine de l’expression une « Eglise pauvre pour les pauvres », le curé de Boko s’est inspiré de la vie de Saint François d’Assise et du style de vie du Pape François pour donner des exemples concrets d’une vie de pauvre consacrée au service des pauvres. Il n’a pas manqué de donner quelques témoignages puisés de son ministère auprès des plus démunis.

Du riche débat qui a suivi cette communication, il convient de retenir que la pauvreté n’est pas que matérielle ou économique. Elle est l’expression de tout ce qui manque à un réel épanouissement de l’homme créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Le véritable pauvre est celui dont le cœur est ouvert à Dieu et reconnaît Dieu comme source et origine de tout bien. Dieu étant le bien par excellence. Cette ouverture à Dieu inscrit dans le cœur le détachement par rapport à tout. C’est là la condition nécessaire pour se mettre au service des pauvres. En effet pour servir en vérité le pauvre, il faut vraiment être un pauvre. Non pas être dans la misère matérielle, mais avoir le cœur détaché, humble, mu par l’amour de Dieu par conséquent attentif et compatissant envers ceux qui sont dans le besoin. A la fin de cette session sur le thème de l’AG, plusieurs délégués ont retenu que « pour parler de pauvreté, nous n’avons pas besoin d’autres livres que les pauvres eux-mêmes, ces démunis que nous rencontrons au quotidien »

 

A la fin de cette communication, les participants ont été répartis en groupes pour proposer, à la lumière du thème, des actions concrètes pour le Plan de Travail annuel 2017.

 

Les autres temps forts vécus à cette rencontre statutaire sont : les présentations du rapport moral du Conseil d’Administration par Mgr Aristide Gonsallo ; du rapport d’activités de Janvier à fin octobre 2016 de la Direction Nationale par le Père Philippe Sanhouékoua ; le rapport financier par M. Philippe Ahouanye, Directeur Administratif et Financier, le trésorier général le Père Christophe Balogouh étant empêché ; des échanges sur la Semaine National de Charité ; la présentation du plan de travail de l’année 2017 qui sera finalisé au plus tard le 30 novembre 2016.

Avant la cérémonie de clôture par le Président de Caritas Bénin, les diocèses de Parakou, Porto-Novo et Natitingou ont présenté aux participants leurs rapports d’activités. Une messe à la cathédrale de N’Dali a définitivement fermé les portes de la 29ième Assemblée Générale de Caritas Bénin.

 

 

 

Quelques photos de l'AG 2016
 red250-red-IMG 7032  red250-red-IMG 6891
 red250-red-IMG 6991  red250-red-IMG 6944
 red250-red-IMG 6964  red250-red-IMG 6966
red250-red-IMG 6967 red250-red-IMG 6974
red250-red-IMG 6981 red250-red-IMG 6970