Partagez avec :

Suivez-nous sur:

Compteur

Caritas Bénin et ses partenaires donnent des vivres et de compléments alimentaires aux victimes du drame de Tori Avamè.

Assistée de ses partenaires Crs-Bénin et du Secours Catholique/Caritas France, Caritas Bénin vole de nouveau au secours des sinistrés d’Avamè. C’était le jeudi 22 décembre 2016 à l’arrondissement de Avamè. Quatre vingt douze (92) ménages ciblés recevront pendant trois (03) mois, du riz, du maïs, de l’huile, du haricot, des boîtes de corne bœuf pour certains qui ont été ciblés compte tenu de leur état. Certaines familles bénéficieront d’un appui scolaire pour les enfants orphelins et vulnérables du fait du drame.

La cérémonie officielle de lancement de la distribution des vivres et compléments alimentaires a connu la participation de M. Archile Kounou, représentant le Représentant Résident de Crs-Bénin, du Roi, des sages et notables de la localité, du chef dudit Arrondissement, des victimes et de la population.

Dans son mot de bienvenu, M. Monsieur Augustin Vianou, Chef de l’arrondissement de Avamè, avant de remercier Caritas Bénin et ses partenaires pour cette sollicitude envers les victimes du drame, a tenu à préciser que Caritas Bénin n’est pas seulement un bienfaiteur de Avamè, mais bien plutôt un acteur dans le dénouement du drame.

Au nom de Catholic Relief services (Crs), M. Archile Kounou a exprimé la volonté de son organisation d’apporter une assistance non seulement aux brûlés mais également aux enfants devenus orphelins et laissés brusquement à la charge de la famille, aux veufs et aux veuves qui se sont retrouvé subitement avec des charges familiales de divers ordres à assumer sans aucune préparation préalable.

Quant à lui, le Père Philippe Sanhouékoua, Directeur National de Caritas Bénin, a rappelé que depuis début de la crise, son organisation est aux côtés des victimes à travers la mise à disposition des consommables médicaux pour la prise en charge des brûlés dans les hôpitaux, la prise en charge psychologique des victimes et de leur famille, le transport des brûlés des centres de santé vers leur lieu de résidence et le suivi à domicile. Ces volets de l’assistance ont été rendus possibles grâce à l’appui de l’Usaid. Il a également précisé que la présente cérémonie a lieu grâce à la diligence et à la sensibilité du Crs et du Secours Catholique/Caritas France. Pour le Père Sanhouékoua, « seule la solidarité des uns et des autres permet en situation de crise d’apporter des réponses adéquates qui correspondent aux besoins des victimes . La Caritas Bénin n’inscrit ses actions que dans cette logique. »

Après la phase des allocutions, le Père Directeur de Caritas Bénin a procédé à une remise symbolique des dons à M. Augustin Vianou, Chef de l’arrondissement de Avamè. Il a également a profité de l’occasion pour présenter ses vœux de joyeux Noël et d’une Sainte Année 2017 à toute la population et en particuliers aux familles éprouvées par le drame.


Echos des diocèses

De Firihoun dans la commune de Matéri jusqu’à Kérou dans les 2KP en passant par Tabuota dans la commune de Boukombé, l’eau jaillit désormais comme d’un rocher, claire et limpide pour le bien des popul...

Le faible accès aux services financiers des femmes des communautés rurales, la faible organisation des femmes à saisir les opportunités d’affaire et le manque de confiance en soi sont, entre autres, l...

L’hygiène et l’assainissement de base est l’un des secteurs privilégiés de la Caritas & Développement du diocèse de KANDI, pour un meilleur développement du département de l’Alibori. Ainsi depuis ...

Enfin de l'eau potable pour la population de Kingbé

Jusqu’au 13 juillet 2017, les 700 habitants du village Kingbé, dans l’arrondissement de Oungbègamè, commune de Djidja devraient parcourir plusieurs kilomètres pour avoir de l’eau potable et consommabl...

Le samedi 08 Juillet 2017, le centre de santé Bodarima ‘’Divine Miséricorde’’ de l’arrondissement de Kotopounga dans la commune de Natitingou, a écrit une autre belle page de son histoire : une a...

Dans le but de renforcer les faibles moyens de production et de gestion des femmes du groupement « Sourou Tawi » (en langue lokpa : la patience paie) du village de Téoukpara dans l’arr...

More Articles

More From: Caritas Développement Natitingou Caritas Porto-Novo Caritas Kandi Caritas Abomey Caritas BDBD / Parakou Caritas Lokossa SCDIH : Caritas Cotonou