Politique de Caritas Bénin pour la sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables

.

.

1.1. Objectif

Caritas reconnaît le droit des enfants et des adultes vulnérables à être protégés, quel que soit leur sexe, leur race, leur culture ou leur handicap. Caritas reconnaît l’existence de rapports de force inhérents au fait de travailler avec des enfants et des adultes vulnérables, et le risque potentiel d’abus et d’exploitation de ces personnes de la part du personnel concerné. Caritas Bénin est résolument engagée à respecter les principes de la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant de 1989 et ratifiée par le Bénin. Caritas Bénin reconnaît que la maltraitance ou violence physique, la maltraitance psychique, maltraitance sexuelle, la négligence sont des situations de mise en danger de l’enfant et s’engage à les réprimander sous toutes ses formes. Caritas  s’engage à  créer  et maintenir  un  environnement qui mette en avant ses valeurs fondamentales et permette de prévenir les abus et l’exploitation des personnes. Le personnel1 et les associés2 de Caritas sont appelés à préserver la dignité de tous ceux avec qui ils entrent en contact, en faisant preuve à tout moment d’un comportement personnel et professionnel irréprochable. Ils sont également appelés à  servir de  manière intègre et  à  promouvoir une  bonne entente  dans l’exercice de leurs responsabilités.Caritas reconnaît le caractère particulier des besoins des enfants et des adultes vulnérables, et s’engage en conséquence à créer et maintenir un environnement qui permette de les protéger. Caritas Bénin s’engage à faire la promotion des relations justes sur l’ensemble de ses actions en soutenant et en maintenant l’égalité des relations entre garçons et filles / hommes et femmes.

1.2. Portée

Cette politique s’applique directement aux catégories de personnel suivantes :

  1. Tout le personnel et les associés de la Direction Nationale de Caritas Bénin.
  2. Tout le personnel et les associés des Directions diocésaines de Caritas Bénin
  3. Le personnel détaché à travers un mécanisme de soutien opérationnel sur mandat de Caritas Bénin.

La Direction nationale de Caritas Bénin soutiendra les directions diocésaines en cas de besoin.

1.3. La protection des enfants et des adultes vulnérables

Caritas Bénin interdit toute forme d’exploitation et d’abus, à savoir :

·    Il est interdit au personnel et aux associés de Caritas d’engager une activité sexuelle avec des enfants (soit des personnes âgées de moins de 18 ans, quel que soit l’âge de la majorité ou du consentement admis au Bénin). L’erreur concernant l’âge de l’enfant ne peut être invoquée comme argument de défense.

 

·    Il est interdit au personnel et aux associés de Caritas de causer tout préjudice physique ou émotionnel aux enfants et aux adultes vulnérables.

·    L’échange d’argent, d’emploi, de marchandises ou de services contre des rapports sexuels, y compris des faveurs sexuelles, est interdit au personnel et aux associés de Caritas.

·    Toute forme de comportement humiliant, dégradant ou à caractère d’exploitation à l’égard des enfants, des femmes et des adultes vulnérables est interdite au personnel et aux associés de Caritas.

·    Il est interdit au personnel et aux associés de Caritas d’utiliser leur position dominante ou leurs fonctions pour refuser une  assistance ou  des  services, ou accorder un  traitement préférentiel.

·    Il est interdit au personnel et aux associés de Caritas d’utiliser leur position dominante ou leurs fonctions pour requérir ou demander un paiement, un privilège ou tout autre bénéfice.

·    Il  est  interdit au personnel et  aux associés de Caritas de s’impliquer dans la traite des personnes, sous toutes ses formes.

Dans le même esprit, il est fortement déconseillé au personnel et aux associés de Caritas de nouer des relations sexuelles avec les personnes avec lesquelles ils travaillent, compte tenu du rapport de forces par définition inégal. Ce type de relations est contraire aux principes et aux valeurs de Caritas et affaiblit la crédibilité et l’intégrité de son travail.

1.4. Obligation de rendre compte

Le personnel et les associés de Caritas ont l’obligation de rendre compte de toute inquiétude ou soupçon d’exploitation et d’abus d’un enfant ou d’un adulte vulnérable. L’omission d’un tel rapport risque  de  mettre  en  péril  la  victime  et  Caritas,  et  constitue  une  violation  de  la  politique  de sauvegarde et du Code de conduite de Caritas Bénin. Le  personnel  et  les  associés  de  Caritas  doivent  rendre  compte,  au  moyen  de  mécanismes de reddition de comptes mis en place, de toute préoccupation exprimée par un membre du personnel d’une organisation ou d’une instance non membre.

1.5. Prévention

Caritas adhère aux normes les plus rigoureuses en matière de ressources humaines et de recrutement, en vue de protéger les personnes avec lesquelles nous travaillons de toute forme d’exploitation et d’abus. Ces normes comprennent :

·    Un recrutement sécurisé – vérification des références des candidats potentiels en mettant l’accent sur un parcours irréprochable dans l’exécution de leurs tâches, en conformité avec le Code  de  conduite.  Caritas  Internationalis  adhère  au  régime  sectoriel  de  référencement appelé « système interinstitutionnel de divulgation d’inconduites ».

·    Insertion – tout   le   personnel  doit   avoir   assimilé  le   Code   de   conduite  de   Caritas Bénin, les Procédures et la politique de traitement des plaintes, la Politique de sauvegarde de CI pour les enfants et des adultes vulnérables, les Normes de conduite à l’égard des enfants et le Glossaire des termes.

·     Acceptation – tout le personnel doit avoir lu, compris et signé la Politique de sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables et le Code de conduite de Caritas Internationalis .

1.6. Protection des données

Caritas Bénin s’engage à appliquer le niveau le plus élevé de protection dans le traitement des données personnelles. Les informations personnelles requises durant les enquêtes en rapport avec des violations du Code de conduite de Caritas Bénin et de la Politique de sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables seront traitées conformément au Règlement général sur la protection des données (UE) 2016/679, relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel.

1.7. Normes de Caritas Bénin de comportement à l’égard des enfants

Le personnel3  et les collaborateurs4  de Caritas doivent rester conscients des perceptions et des apparences dérivées de leur langage, leurs actions et leurs relations avec les enfants et les protéger de préjudices. Le personnel et les collaborateurs doivent savoir à tout moment défendre la dignité de chaque enfant et les traiter tous avec respect.

Le résumé ci‐dessous présente les attentes en matière de comportements de la part de tous les membres  du  personnel  et  des  collaborateurs  lors  de  leur  interaction  avec  des  enfants  (toute personne âgée de moins de 18 ans).

Le personnel et les collaborateurs de Caritas :

DOIVENT

NE DOIVENT PAS

1.   Se conduire de manière cohérente avec les valeurs de Caritas, notamment en se conformant au Code de conduite et au Code de déontologie de Caritas Bénin.

2.   Traiter tous les enfants et leurs familles avec respect, sans distinction de race, de couleur de peau, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou autre, d'origine nationale, ethnique ou sociale, de biens, de handicap, de naissance ou autre statut.

     3.   Écouter les enfants.

  4.   Fournir aux enfants un environnement         accueillant, inclusif et sûr empêchant toute forme         d’abus et d'exploitation.

5.   Faire preuve de sensibilité lorsqu’ils se trouvent avec des enfants (langage, conversations, contact, gestes).

6.   Respecter les différences culturelles qui ne portent pas préjudice aux enfants.

7.   Être transparents dans leurs actions et leur localisation.

8.   Avoir au moins un autre adulte présent quand ils sont avec un enfant. Il faut faire preuve de prudence et de discrétion dans toutes les situations en tête‐à‐tête.

     9.   S’assurer qu'un adulte responsable est

présent lors du transport d'un enfant ; si cela est impossible, obtenir l’autorisation appropriée.

10. Signaler tout problème de maltraitance ou d'exploitation d'enfants.

11. Divulguer toutes les accusations ou les condamnations liées à l'exploitation d'enfants.

   12. Se conformer à la législation du pays                concernés

    13-S’assurer que le contact avec les enfants est            supervisé, accompagné ou du moins qu’il se fait             au vu d’autres adultes.

    1.   Frapper et maltraiter des enfants     (même si cela est culturellement             acceptable).

2.   Maltraiter émotionnellement ou verbalement un enfant.

3.   Être durs envers un enfant. Si un enfant exprime une gêne, ils doivent stopper leur comportement.

4.   Avoir des relations sexuelles ou toute activité sexuelle avec un enfant, y compris des attouchements inappropriés.

5.   Envoyer des messages écrits ou verbaux dégradants ou préjudiciables à un enfant, tels que des messages à caractère sexuel et de la pornographie.

6.   Utiliser des ordinateurs, téléphones portables, caméras vidéo ou réseaux sociaux pour exploiter ou harceler des enfants, ou accéder à, télécharger ou partager du matériel lié à l’exploitation des enfants.

       7.   Embaucher un enfant.

8. Encourager un enfant à le rencontrer en dehors des activités professionnelles.

       9.   Emmener un enfant chez eux.

       10. Se retrouver seuls avec un enfant

 (sauf exceptions).

       11. Faire des choses personnelles pour        les enfants qu'eux‐mêmes sont capables            de    faire.

        12. Faire preuve de favoritisme.

    13. Être en état d'ébriété ou sous         l'influence de drogues en présence             d’enfants.

                                            Approuvé par l’Assemblée générale  de Caritas Bénin, Version du 08 novembre 2022.

                                                                          Révisée le 28 avril 2023

 

 

 

Nos dernières actualités

Projet Keun Faaba III, des agents de terrain en charge des CECI de Caritas deviennent des Prestataires de Services Privés - PSP
AVIS APPEL D'OFFRE POUR LA SÉLECTION D'UNE COMPAGNIE D'ASSURANCE MALADIE GROUPE
Direction nationale | Actualité

AVIS APPEL D'OFFRE POUR LA SÉLECTION D'UNE COMPAGNIE D'ASSURANCE MALADIE GROUPE

| 164 lectures
AVIS DE RECRUTEMENT
Direction nationale | Actualité

AVIS DE RECRUTEMENT

| 700 lectures