Sauvegarde de l'enfant et de l'adulte vulnérable

Notre protection et notre intégrité

Aucune charité n’est plus importante que les personnes qu’elle est appelée à servir

L’engagement de Caritas

Caritas est déterminée à protéger la sécurité et la dignité de chaque personne.

Caritas est déterminée à en faire de même pour chaque membre du personnel, bénévole ou sympathisant dans l’exercice de ses fonctions.

Caritas prend très au sérieux la protection et l’intégrité et s’engage à lutter contre toutes les formes d’abus et d’exploitation, quel qu’en soit l’auteur, quel que soit le lieu où les mauvais traitements se produisent. Chaque enfant et chaque adulte qui vient à nous a le droit d’être reçu dans un environnement sûr.

Caritas a mis en place des politiques, des systèmes et des actions pour renforcer ses engagements. Elle comprend que là où existent des faiblesses, celles-ci doivent être résolues avec force et humanité. Caritas applique une approche centrée sur les victimes, en accordant la priorité aux besoins des survivants et des victimes.

Caritas signifie :

  • Soutien des victimes avec humilité et action.
  • Honnêteté, transparence et responsabilité.
  • Ouverture d’engagement et exactitude factuelle.
  • Détermination à atteindre les normes les plus élevées en matière de sauvegarde.
  • Vigilance et amélioration des systèmes de prévention de l’exploitation et des abus sexuels, des préjudices d’ordre émotionnel, de l’intimidation et du harcèlement.
  • Engagement à lutter contre les inégalités de genre et autres.
  • Détermination à écouter et à agir lorsque des doutes et des plaintes apparaissent et à soutenir ceux qui dénoncent.
  • Application de la doctrine sociale de l’Église dans son travail de sauvegarde, de protection et d’intégrité.
  • Recrutement informé et rigoureux des membres du personnel.

Les abus n’ont pas leur place – Ce que Caritas a fait pour les prévenir

La nature des activités caritatives, humanitaires et de développement peut placer le personnel en situation de pouvoir et d’autorité dans ses relations avec des personnes extrêmement vulnérables.

Caritas estime que la vigilance est cruciale, associée à des systèmes robustes et fiables pour protéger les personnes touchées par la pauvreté, les crises ou les catastrophes. La sécurité et la protection contre tout préjudice est leur droit. Il en va de même pour le personnel, les sympathisants et les bénévoles qui cherchent à aider ceux qui sont dans le besoin.

Caritas a nommé un expert en Protection et Intégrité, chargé d’intégrer cet engagement dans l’ensemble de l’organisation. Il dispose de politiques solides et d’un processus de traitement des plaintes d’une grande portée. Caritas se centre sur les protections créées par les accords internationaux tels que les Conventions des Nations Unies relatives aux droits de l’enfant et autres protocoles.

Plaintes et plaignants

Caritas a une tolérance zéro envers les abus, le harcèlement et l’exploitation. Elle soutient toute personne souhaitant signaler ou déposer une plainte pour faute ou mauvais comportement.

Les plaintes feront l’objet d’une enquête approfondie et des mesures décisives seront prises. Les dénonciateurs seront respectés et protégés. Caritas coopérera pleinement avec toutes les enquêtes et procédures civiles ou ecclésiastiques.

Comment déposer une plainte

Voici la Politique de traitement des plaintes complète de Caritas.

Notre Responsable de la protection et de l’intégrité traite personnellement les plaintes et peut être contacté directement et de manière confidentielle ici.

Notre Responsable de la protection et de l’intégrité fait partie du Comité de traitement des plaintes de Caritas qui est composé des membres suivants :

  • Le Responsable de la protection et de l’intégrité de Caritas Internationalis
  • Un membre du Bureau de Caritas Internationalis
  • Le Secrétaire général de Caritas Internationalis
  • L’Assistant ecclésiastique de Caritas Internationalis

« Comment pouvons-nous professer notre foi dans le Christ si nous fermons les yeux sur toutes les blessures infligées par les abus ? […] Chacun de nous, ainsi que nos frères et sœurs dans nos pays respectifs, doit assumer personnellement la responsabilité de soigner cette blessure dans le Corps du Christ et s’engager à faire tout ce qui est en son pouvoir pour veiller à la sécurité des enfants dans nos communautés. »
Cardinal Luis Antonio Tagle, Président de Caritas Internationalis.

Nos projets d’avenir

Les politiques de protection et d’intégrité de Caritas ne sont pas statiques ; elles sont soutenues par une détermination et un objectif forts. Notre engagement est permanent et continue de se développer et de grandir en réponse aux besoins et à l’expérience.

Nous travaillerons en profondeur dans ces domaines pour :

  • Ensuring we have locally-trained people in place in each of our member organisations and our regional offices who are responsible for building safeguarding capacity
  • Making safeguarding-specific training compulsory for all Caritas staff, members of our governing boards and our associates
  • Further developing Caritas’ complaints handling systems so that they are as accessible an effective as possible
  • Creating child-friendly versions of all of our policies
  • Constantly remembering and refocusing our attention on making our safeguarding and integrity policies gold standard

Organisations membres de la confédération Caritas

Caritas Internationalis est une confédération d’organisations membres autonomes œuvrant dans le monde entier, chacune d’elles étant engagée dans la protection des enfants et des adultes vulnérables et opérant dans des espaces de travail sûrs.

La conformité des membres aux politiques de la confédération est obligatoire et les organisations membres recevront un soutien si nécessaire.

Le niveau des normes de protection étant déjà élevé chez certains membres, Caritas Internationalis veillera à ce que cela soit la norme dans toute la confédération.

Caritas reconnaît que la vigilance est toujours nécessaire, tout comme l’examen de ses politiques de protection et d’intégrité et l’analyse de leur éventuel renforcement.

Orientation de l’Église catholique

Le Pape François a promulgué de nouvelles lois en 2019 pour lutter contre les crimes commis par manquements à la protection et à l’intégrité. Les lois rendent obligatoire le signalement de tels crimes et exigent que les personnes qui disent avoir subi un tort soient traitées avec dignité et respect. Elles doivent se voir offrir une assistance spirituelle, médicale, thérapeutique et psychologique.

« Humblement et courageusement, nous devons reconnaître que nous sommes devant le mystère du mal, qui s’acharne contre les plus fragiles […]. C’est pourquoi dans l’Église s’est accrue, ces temps-ci, la prise de conscience de devoir […] chercher à enrayer les abus très graves par des mesures disciplinaires et des procédures civiles et canoniques […]. »
Pape François

Nos dernières actualités

Semaine Nationale de la Charité 2023
Direction nationale | Identité éclésiale

Semaine Nationale de la Charité 2023

| 54 lectures
Message du Pape François sur la Journée Mondiale des Pauvres 2023
Direction nationale | Identité éclésiale

Message du Pape François sur la Journée Mondiale des Pauvres 2023

| 59 lectures
Caritas Bénin, exprime sa solidarité aux familles victimes de l’incendie de Sèmè-Kraké
Direction nationale | Urgences majeures

Caritas Bénin, exprime sa solidarité aux familles victimes de l’incendie de Sèmè-Kraké

| 210 lectures