Actualité

Lutte contre la mendicité des enfants dans les diocèses de Djougou et Kandi
Lutte contre la mendicité des enfants dans les diocèses de  Djougou et Kandi

Lutte contre la mendicité des enfants dans les diocèses de Djougou et Kandi

Direction nationale 27 novembre 2022 Protection de l'enfant et de l'adulte vulnérables 933 lectures

Nadine ALBRECHT, chargée des projets Afrique à Kindermission, éffectue une visite de travail à la Caritas

La chargée des projets Afrique de Kindermission, madame Nadine ALBRECHT, a effectué les 17, 19 et 23 novembre 2022, une visite de travail et de constatation de l’évolution des activités de la deuxième phase du projet de «réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de mendicité » mise en œuvre par la Caritas Bénin dans les diocèses de Kandi et Djougou. Ce projet offre une prise en charge nutritionnelle, sanitaire,  éducative et psychologique à 203 enfants de 0 à 15 ans.
Depuis Août 2017, Kindermission, organisation œuvrant dans l’aide à l’enfance de l’Église Catholique d’Allemagne appuie Caritas Bénin dans  la résolution du phénomène de la mendicité qui touche à la dignité des enfants. Accueillie, le 17 novembre 2022 par le Père Philippe SANHOUEKOUA, Directeur national de Caritas Bénin, madame Nadine ALBRECHT a eu une séance d’échange sur les actions du projet avec le staff de la Direction Nationale.
Les 19 et 23 novembre 2022, la chargée des projets de Kindermission s’est rendue à Kandi et à Djougou. Sur place, elle a échangé avec les enfants en famille d’accueil, à l’école, en atelier d’apprentissage et ceux ayant obtenus un diplôme d’artisan et exercent un métier. Elle a aussi rencontré les groupements CECI (Communautés d’Epargne et de Crédites Internes) mis en place par le projet.  Au cours de son séjour, elle a aussi rencontré les différentes parties prenantes du projet (Mairie, Centre de Promotion Social, leaders religieux, maîtres coraniques, enseignants, relais communautaires, parents tuteurs, collectif des artisans, etc.) ceux-ci ont saisi l’occasion pour faire des doléances à l’endroit de Kindermission. Il s’agit entre autre de la nécessité d’avoir une troisième phase du projet vu que la deuxième phase prend fin en 2023, de l’augmentation du nombre d’enfants bénéficiaires, d’étendre le projet dans les communes de Malanville, N’dali, etc. qui sont aussi touchées par le phénomène de mendicité des enfants. Madame Nadine de cette rencontre pour  s’adresser à ces interlocuteurs sur l’importance de réduire le nombre d’enfants  mendiants dans les rues. Ce quis passe par l’engagement de chaque partie prenante au côté de Caritas.  Cet engagement nécessite le renforcement des « sensibilisations pour un changement de mentalité des parents afin qu’ils n’envoient plus leur enfants qui se transforment en mendiant au lieu d’apprendre le coran dans de bonne conditions ». Et pour une pérennisation du projet, elle a suggéré aux parties prenantes de ces communes, la mise en place d’un comité locale de collecte de don pour la prise en charge de ces enfants: « si chacun à son niveau donnait le peu qu’il possède (des vivres, les moyens des déplacements pour soutenir ces enfants), le tout réuni  peut aider ces enfants. Car, en Allemagne ce sont de petites sommes d’argent collectées de portes à portes qui en font de grosses sommes et c’est petit à petit qu’on arrive à faire de grandes choses».
Au terme de sa mission, madame Nadine ALBRECHT s’est réjouie du partenariat fructueux entre les deux institutions. Elle a aussi exprimé sa satisfaction des résultats et de l’implication de toutes les parties prenantes. « Je suis très contente de savoir que les autorités travaillent pour l’amélioration de la situation des enfants dans leurs localités. Je suis très satisfaite d’avoir rencontré les enfants, ils ont malheureusement un emploi de temps très chargé, en journée, ils suivent les cours, ensuite ils vont en apprentissage dans les ateliers  et le soir ils vont aux cours coraniques. Malgré qu’ils sont en situation, loin de leurs parents, ils ont de la personnalité et ils sont très conscient de leur avenir.».